L’UDPS juge inopportune la rencontre entre Tshisekedi et Kabila

Afriquinfos Editeur 8 Vues
2 Min de Lecture

Pour M. Shabani, la justice et la vérité des urnes doivent triompher pour éviter le chao. "Il faudra que le perdant puisse reconnaître la vérité de urnes pour éviter le chao", a-t-il martelé.

Du côté de la majorité, on a salué cette proposition tout en indiquant que M. Kabila est "un homme de dialogue".

Selon Christian Kabinga, chargé de l'organisation à l'Alliance de la Majorité Présidentielle (AMP), il n'est pas question de recommencer les élections.

"Nous sommes dans un pays de droit et Kabila a déjà été investi Président de la République, par la Cour suprême de justice (CSJ). Cependant, Il y a lieu de reprendre les élections législatives là où il y a des preuves des cas des fraudes", a-t-il souligné.

Dimanche dernier, la VSV avait estimé dans son rapport la nécessité d'un dialogue entre l'opposition et le pouvoir en général et Tshisekedi et Kabila en particulier, pour éviter une crise de légitimité et promouvoir la jeune démocratie en RDC.

M. Tshisekedi, rappelle-t-on, s'était autoproclamé président de la République après avoir rejeté les résultats provisoires de l'élection présidentielle du 28 novembre 2011, publiés le 9 décembre 2011, par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), proclamant M. Kabila vainqueur avec 48,95% et lui donnant 32,33% (2ème).