L’UDPS demande à l’ONU de "sécuriser les populations civiles"

Afriquinfos Editeur 10 Vues
2 Min de Lecture

Il a souligné que les habitants congolais, ceux de Kinshasa en particulier, étaient "victimes des escadrons de la mort" depuis quelques semaines.

"Je crois qu'il est important que la Monusco puisse jouer pleinement son rôle. Les Nations unies à travers la Monusco ont un mandat pour sécuriser les populations civiles," a affirmé Jacquemin Shabani.

Le secrétaire général de l'UDPS a aussi confirmé l'assignation en résidence surveillée de M. Tshisekedi.

"Nous demandons la protection de M. Etienne Tshisekedi victime de détention domiciliaire", a-t-il précisé.

Le 29 décembre dernier, des leaders politiques de l'opposition et alliés de l'UDPS, avaient appelé la Mission de l'ONU pour la stabilisation en RDC (Monusco) à protéger les populations civiles dénonçant des "violations flagrantes des droits de l'homme à travers le territoire national".

"Nous savons que M. Ban Ki-moon a reçu notre correspondance et que lui et ses services s'y penchent", a fait savoir le secrétaire général l'UDPS.

Jeudi; le conseiller politique de l'UDPS, Valentin Mubake a déclaré que depuis la proclamation des résultats des élections présidentielle et législatives du 28, 29 et 30 novembre dernier, des forces de l'ordre ont été déployées autour de la résidence de M. Tshisekedi.

Lors des élections présidentielles de novembre dernier, Etienne Tshisekedi, arrivé en deuxième position avec 32,33% des voix contre 48;95% pour le président Joseph Kabila.

Etienne Tshisekedi a contesté la victoire de Joseph Kabila et dénoncé des graves fraudes et des tricheries durant le scrutin.