KINSHASA (Xinhua) – L’Année 2011 tire vers sa fin et des Congolais réfléchissent déjà sur les perspectives et attentes de la nouvelle année 2012.

Afriquinfos Editeur
5 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

 

Angèle Kapinga, étudiante en terminale aux Facultés de médécine à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) souhaite que l’année 2012 soit une année de paix, de dialogue et de développement en la République démocratique du Congo.

« Mon souhait le plus ardent est que le pays retrouve la paix et la stabilité. Il faut que la République démocratique du congo décolle sur le plan économique. Le décollage économique de la République démocratique du Congo va permettre la craétion des emplois. Et nous qui arrivons sur le marché de l’emploi, nous serons directement mis à l’oeuvre. mon rêve pour 2012 c’est aussi de terminer mes études cette année », a-t-elle déclaré.

M. Freddy Muamba, opérateur économique, souhaite que cette année soit celle de la reprise économique et surtout de l’amélioration du climat des affaires.

- Advertisement -

« Ces dernières années, beaucoup d’investisseurs refusent de venir en RD Congo à cause du mauvais climat des affaires. Nous souhaitons qu’au cours de l’année 2012, les autorités congolaises se mobilisent pour améliorer le climat des affaires. Si le climat des affaires est amélioré, les opérateurs économiques et les investisseurs étrangers viendront nombreux au pays, ils vont créer de la richesse et de l’emploi », a indiqué M. Muamba.

Professeur de relations interntionales à l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication, Henri Kokolo Thamba, souhaite que l’année 2012 soit une année de changement des mentalités et de la lutte contre la pauvreté en République démocratique du Congo.

« La misère et la pauvreté que connaît la République démocratique du Congo ne sont pas une fatalité. Mais c’est le fruit de l’égoïsme de l’homme, de la désorganisation des nos structures sociales », a-t-il fit savoir.

Thamba a également souligné que le changement des mentalités passe aussi par la lutte contre la corruption, le détournement des fonds, les pillages des richesses et le clientelisme.

« Au cours de l’année 2012, nous voulons voir la RD Congo retrouver sa place dans le concert de grandes nations du monde. Pour cela, il faut que nous fassions preuve de sens de responsabilité dans les actes que nos posons », a-t-il conclu.

Ce point de vue est partagé par M. Come Loma Djesa, chercheur à l’Institut congolais d’études stratégiques et environnementales, qui appelle les dirigeants à s’investir pour améliorer l’image du pays sur l’échiquier mondial.

« Il est anormal que dans un pays qui dispose des terres arables et cultivables, un pays où il pleut toute l’année, un pays qui possède des cours d’eau immense garnis de poissons et autres espèces marines, que les gens puissent encore mourir de faim. En 2012, les autorités congolaises doivent faire de la lutte contre la faim et la pauvreté leur cheval de bataille », a souligné M. Djesa.

Son collègue de l’institut, Roger Seck Bala, insiste sur le droit de tous les enfants à l’éducation.

« Les autorités ont toujours affirmé lors des campagnes électorales la gratuité de l’enseignement pour les enfants (…) Nous souhaitons que 2012 sera aussi l’année de l’application effective de la gratuité de l’enseignement pour les enfants », a-t- il ajouté.

M. Renaud Ndongala, éducateur membre de la société civile congolaise, souhaite que 2012 soit celle de la prise de conscience des hommes politiques congolais à se mettre au service de la population congolaise. « Les acteurs politiques congolais sont plus tournés vers leurs intérêts personnels. La souffrance du peuple congolais ne constitue pas leur principale préoccupation. Il faut qu’ils adoptent un comportement responsable vis-à-vis de la population congolaise », a-t-il dit.

Champion congolais de l’athlétisme et de basket-ball masculin, Rudy Nsingi souhaite que l’année 2012 soit une année de réussite sportive pour la République démocratique du Congo engagée dans les différentes compétitions africaines, en football en basket-ball, en hand ball et en tennis de table.

« Notre souhait pour cette année 2012 est aussi de voir la République démocratique du Congo remporter sa première médaille de l’histoire lors des jeux Olympiques qui auront lieu en juillet et août 2012 à Londres », a conclu l’athlète congolais.