La CPI nie avoir pris la décision d’accepter que Saif Islam Kadhafi soit jugé en Libye

Afriquinfos Editeur 3 Vues
2 Min de Lecture

Plus tôt lundi, le ministre libyen de la Justice Ali Humaida Ashour a déclaré aux journalistes que la CPI avait accepté que Saif soit jugé en Libye, et non à La Haye.

Cependant, le porte-parole de la CPI Fadi El-Abdallah a démenti plus tard qu'aucune décision n'avait été prise à ce sujet par les juges de la CPI.

Il y a plus d'une semaine, le ministre libyen a déclaré que la CPI avait accepté une demande des autorités libyennes pour juger Saif et prendrait une décision finale dans quelques semaines.

Le Premier ministre libyen par intérim, Abdel Rahim el-Keeb, avait promis un procès juste pour Saïf, qui a été arrêté dans une ville du sud de la Libye en décembre dernier, après avoir pris la fuite quand les forces du Conseil national de transition ont pris Tripoli en août 2011.

Le 27 juin 2011, la CPI a émis des mandats d'arrêts contre Saïf, son père et Abdullah Senussi, chef des renseignements du régime Kadhafi, pour crimes contre l'humanité commis dans des opérations contre les manifestations anti-Kadhafi.