Le président soudanais prêt à discuter avec le président du Soudan du Sud sur les questions en suspens

Afriquinfos Editeur 4 Vues
2 Min de Lecture

Le président soudanais a fait ces remarques au ministre kenyan des Affaires étrangères Moses Wetangula qui a livré un message du président kenyan Mwai Kibaki à el-Bechir sur les relations bilatérales et les questions régionales, y compris l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), le sommet de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba et les problèmes entre le Soudan et le Soudan du Sud.

Le Soudan et le Soudan du Sud avaient été prévu d'ouvrir un nouveau cycle de négociations mardi à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, mais la réunion n'a pas pu démarrer en raison des différences entre les deux parties, avec le Sud Soudan disant qu'il veut que le Soudan arrête d'abord de confisquer son pétrole et de le charger pour l'exportation au port de Soudan.

Le gouvernement sud soudanais a informé la médiation de l'UA que le Soudan a confisqué 750 barils de pétrole supplémentaire mardi, accusant le gouvernement soudanais d'essayer de restaurer la portion de 50% dans le partage de l'huile avec le Soudan du Sud avant la séparation des deux séparés.

Pour sa part, le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères Mirawih Al-Ahmed Obaid, a critiqué la délégation sud-soudanaise comme n'étant pas sérieuse.

"La délégation du gouvernement a présenté les demandes relatives à l'utilisation des infrastructures pétrolières de base ainsi que les sommes qui devraient être payés, mais il n'y a rien de nouveau de la délégation du gouvernement du Sud Soudan. Le gouvernement sud soudanais est censé présenter ses demandes à la médiation", a-t-il dit mercredi.