Les ministres du Commerce des BRICS appellent à la coordination commerciale et à la stabilité du prix du pétrole

Le communiqué de presse de la réunion a indiqué que les ministres ont demandé à leurs officiels d'explorer des moyens pour renforcer et approfondir la coopération entre les BRICS notamment dans les domaines des douanes, du commerce, des investissements dans les PME, de la collecte des données commerciales, du commerce électronique et de droits de propriété intellectuelle.

Concernant le renforcement du commerce intra-BRICS, le ministre chinois du Commerce Chen Deming a déclaré lors de la conférence de presse que la demande domestique de la Chine allait augmenter considérablement et que selon les estimations, la Chine allait importer pour 10 mille milliards de dollars de marchandises dans les cinq prochaines années, et qu'elle souhaitait importer plus des autres pays des BRICS.

Il a ajouté que les prix du brut et des marchandises en gros augmentaient de manière drastique et que tout cela avait un impact négatif sur les processus de la reprise économique mondiale, et que la Chine aussi en souffrait. "C'est pourquoi, pendant que nous traitons les questions géopolitiques, noue devons garder en tête les difficultés que rencontre l'économie mondiale ainsi que la mission urgente qui est de relancer l'économie mondiale. Les prix élevés du pétrole ne sont définitivement pas une bonne nouvelle pour le monde, y compris pour les pays développés", a-t-il insisté.

Rappelant que la Chine avait toujours respecté les résolutions de l'ONU, Chen Deming a informé que la Chine allait également développer des relations économiques et commerciales normales avec d'autres pays, y compris l'Iran.

Le ministre indien du Commerce et de l'Industrie Anand Sharma a pris le relais en déclarant que la sécurité énergétique était très importante pour l'Inde.

"L'Iran a été et continue d'être une ressource importante de l'approvisionnement en énergie de l'Inde", a-t-il déclaré.

Indiquant que l'Inde était un pays dépendant fortement des importations de pétrole, il a déclaré que le prix en hausse du pétrole avait eu un impact négatif sur le crédit et le compte courant de l'Inde".

Lors de la réunion, les ministres ont également souligné le besoin de résister aux tendances protectionnistes. Ils ont rappelé que les subventions dans l'agriculture dans certains pays développés continuaient de déformer le commerce et de nuire à la sécurité alimentaire des pays en voie de développement.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés