Après Fitch et Moody’s, Standard & Poor‘s dégrade la note de l’Afrique du Sud

Après Fitch et Moody’s, Standard & Poor‘s

Johannesburg (© 2020 Afriquinfos) – Ce mercredi, l’agence Standard & Poor’s (S&P) a annoncé avoir dégradé la note financière de l’Afrique du Sud, en récession et fragilisée par la pandémie de coronavirus, dans la foulée des sanctions déjà adoptées par ses concurrentes Fitch et Moody’s.

Dans un communiqué publié mercredi soir, S&P a annoncé avoir fait reculer les notes de la dette du pays à BB- et BB, avec perspective négative.

« L’économie déjà en récession (du pays) va subir un violent choc négatif lié au Covid-19 en 2020 », a estimé l’agence, qui anticipe également une aggravation de ses déficits et s’interroge « sur la soutenabilité de sa dette ».

En réponse retour à cette décision, le ministère sud-africain des Finances s’est déclaré « déçu » par la décision de S&P mais réaffirmé sa volonté de mettre en œuvre des « réformes structurelles (…) pour remettre son économie en marche ».

Pays  le plus industrialisé du continent, l’Afrique du sud a vu son économie sud-africaine retombée dans la récession au dernier trimestre de l’année dernière.

L’économie sud-africaine est engluée depuis plus d’une décennie dans une crise caractérisée par une croissance molle, la détérioration des finances publiques, le chômage de masse (29,1%) et, plus récemment, des pannes d’électricité à répétition.

Sur l’ensemble de 2019, son produit intérieur brut (PIB) n’a augmenté que de 0,2%, sa plus faible progression depuis la tempête financière mondiale de 2008.

Par ailleurs, la pandémie de Covid-19 devrait faire reculer la croissance sud-africaine de -5,8% en 2020. Selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI).

Plus tôt ce mois-ci, Moody’s et Fitch avaient baissé la note du pays pour les mêmes raisons.

L’Afrique du Sud est le pays d’Afrique subsaharienne le plus touché par la pandémie de Covid-19 avec plus de 5.300 cas et 103 morts, selon le dernier bilan.

La semaine dernière, son président, Cyril Ramaphosa, a annoncé un plan de soutien d’un montant exceptionnel de plus de 24 milliards d’euros pour soutenir l’économie et les populations confrontées au coronavirus.

Innocente Nice

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Engagement du G20 sur la dette : Tidjane Thiam réagit
Covid-19 : Pretoria refuse tout programme d'ajustement structurel du FMI
Idriss et Sabrina Elba veulent mobiliser 200 millions de dollars contre le Covid-19
Le Covid-19 emporte la cinéaste panafricaniste Sarah Maldoror!
Gabon: confinement total de Libreville et ses alentours dès dimanche
Coronavirus en Afrique, six pays officiellement épargnés par le virus
L'Algérie entame timidement son déconfinement
L’état de la pandémie en Afrique au 15 juillet
Vers une pénurie d'oxygène dans les pays pauvres
Lueur d'espoir pour le développement d'un vaccin contre le coronavirus
Covid-19 : Euler Hermes inquiet pour le tissu social en Afrique
COVID-19: les Ministres africains des finances réclament 100 milliards de dollars pour combattre le ...
Les leçons du Covid-19 en Afrique selon le premier sondage panafricain Deloitte/Opinionway
Sénégal, Guinée : divergences autour de la réouverture des mosquées
Coronavirus : le Sénégal va rouvrir les écoles en juin
L’état de la pandémie en Afrique au 26 mai
Mali : KeyOpsTech signe un partenariat avec ‘La Poste du Mali’ et dresse un bilan positif de son act...
La Covid-19 contraint Rugby Africa à annuler la saison 2019-2020
Covid-19: Cuba pas en quête de reconnaissance en envoyant des médecins dans des pays frappés (Diplom...
Covid-19: L'isolement d'Abidjan nourrit la fuite de produits agricoles à la frontière avec le Ghana
L’état de la pandémie en Afrique au 16 mai
Le covid 19 ou La covid 19 : l’Académie française tranche
Covid-19 & Foot : les Ecureuils viennent en aide aux populations béninoises
L’état de la pandémie en Afrique au 9 juin 2020

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés