Après Fitch et Moody’s, Standard & Poor‘s dégrade la note de l’Afrique du Sud

Après Fitch et Moody’s, Standard & Poor‘s

Johannesburg (© 2020 Afriquinfos) – Ce mercredi, l’agence Standard & Poor’s (S&P) a annoncé avoir dégradé la note financière de l’Afrique du Sud, en récession et fragilisée par la pandémie de coronavirus, dans la foulée des sanctions déjà adoptées par ses concurrentes Fitch et Moody’s.

Dans un communiqué publié mercredi soir, S&P a annoncé avoir fait reculer les notes de la dette du pays à BB- et BB, avec perspective négative.

« L’économie déjà en récession (du pays) va subir un violent choc négatif lié au Covid-19 en 2020 », a estimé l’agence, qui anticipe également une aggravation de ses déficits et s’interroge « sur la soutenabilité de sa dette ».

En réponse retour à cette décision, le ministère sud-africain des Finances s’est déclaré « déçu » par la décision de S&P mais réaffirmé sa volonté de mettre en œuvre des « réformes structurelles (…) pour remettre son économie en marche ».

Pays  le plus industrialisé du continent, l’Afrique du sud a vu son économie sud-africaine retombée dans la récession au dernier trimestre de l’année dernière.

L’économie sud-africaine est engluée depuis plus d’une décennie dans une crise caractérisée par une croissance molle, la détérioration des finances publiques, le chômage de masse (29,1%) et, plus récemment, des pannes d’électricité à répétition.

Sur l’ensemble de 2019, son produit intérieur brut (PIB) n’a augmenté que de 0,2%, sa plus faible progression depuis la tempête financière mondiale de 2008.

Par ailleurs, la pandémie de Covid-19 devrait faire reculer la croissance sud-africaine de -5,8% en 2020. Selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI).

Plus tôt ce mois-ci, Moody’s et Fitch avaient baissé la note du pays pour les mêmes raisons.

L’Afrique du Sud est le pays d’Afrique subsaharienne le plus touché par la pandémie de Covid-19 avec plus de 5.300 cas et 103 morts, selon le dernier bilan.

La semaine dernière, son président, Cyril Ramaphosa, a annoncé un plan de soutien d’un montant exceptionnel de plus de 24 milliards d’euros pour soutenir l’économie et les populations confrontées au coronavirus.

Innocente Nice

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Coronavirus: l'Afrique a franchi le seuil des 1.000 décès
Le Conseil de sécurité de l'ONU réclame la libération de Soumaïla Cissé
L’impact du coronavirus sur la situation des femmes en Afrique
Covid-19: Le Ghana prend le lead des contaminations en Afrique de l'ouest
Match de charité de la FIFA en vue pour soutenir les victimes de la Covid-19
L’état de la pandémie en Afrique au 25 août
Covid-19 au Maroc : report de la 47ème édition du trophée Hassan II du golf
Covid-19 : l'Egypte, au bord du précipice, résiste au virus
Afrique : ces personnalités politiques emportées par le coronavirus
Sénégal: premier cas confirmé de nouveau coronavirus
Coronavirus : Le lancement de la Basketball Africa League reporté
Lutte contre le coronavirus : la Banque Mondiale vient en aide avec 12 milliards de dollars dans le ...
Covid-19: Cuba au secours de l'Angola via la 'rééducation sanitaire' 
Covid-19 : la CAF publie un guide pour la reprise des compétitions en Afrique
Le Burundi ordonne l'expulsion du représentant de l'OMS
Le Sénégal enregistre un second cas de Coronavirus
COVID-19 : les solutions préconisées par l'OMS en Afrique
Maroc : 60 contaminations en prison
Au Sénégal, le traitement par chloroquine va continuer après des résultats encourageants
Covid-19 : le président de la Commission de l'UA en quarantaine
UEMOA : la croissance communautaire ralentit à 2,6% à cause du coronavirus
L’étonnante résilience de l’Afrique face au Coronavirus (Par Bruno Clément-Bollée)
Intégration africaine : report de la mise en œuvre de la ZLECA
L’état de la pandémie en Afrique au 3 juin 2020

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés