Afrique du Sud: Enquête en cours sur l’attribution des marchés publics liés au coronavirus

Pretoria (@Afriquinfos 2020)- Les autorités sud-africaines, à travers l’Agence locale de lutte contre la corruption, veulent voir clair dans la gestion des fonds alloués à la riposte économique contre la Covid-19. Une enquête a été ouverte et devrait permettre de situer les responsabilités.

C’est la médiatrice de la République et en même temps n°1 de l’Agence sud-africaine de lutte contre la corruption qui a personnellement pris le dossier en main. Busisiwe Mkhwebane a annoncé ce 03 août l’ouverture d’une enquête sur les malversations et délits d’initiés qui ont entaché l’attribution des marchés dans le cadre de la riposte contre les conséquences négatives de la pandémie sur l’économie de la Nation arc-en-ciel.

L’Afrique du Sud est le pays le plus touché sur le continent africain et également l’un de ceux dont l’économie est la plus affectée. A situation exceptionnelle, réaction exceptionnelle. Pour atténuer l’impact de la pandémie, un plan d’aide économique et sociale inédit de 500 milliards de rands a été débloqué par le gouvernement. Sauf qu’une partie de ces fonds n’a pas été utilisée à bon escient et que les bénéficiaires des programmes sociaux n’en ont pas vu la couleur. Au grand dam de Mme Mkhwebane : «Nous n’avons jamais cessé d’appeler la bureaucratie à faire preuve de prudence dans la dépense des fonds publics en matière de biens et services liés à la Covid-19», a-t-elle déploré.

Tout semble indiquer que l’Agence anti-corruption est déjà bien avancée dans ses investigations et a déjà épinglé quelques dossiers épineux. Il s’agit notamment d’appel d’offres concernant un camp de quarantaine dans la province de Mpumalanga. Au KwaZulu-Natal, une enquête se focalise sur des allégations de surfacturation, tandis qu’au Cap-Oriental, un haut fonctionnaire aurait fait louer à prix fort un de ses biens immobiliers transformé en site de quarantaine.

L’entourage du Président Ramaphosa n’est pas épargné. Un de ses collaboratrices les plus proches, sa porte-parole Khusela Diko, a dû renoncer temporairement à ses fonctions. La cause: un contrat public de 7 millions de dollars passé entre la province du Gauteng (la plus riche du pays) et l’entreprise de son mari pour fournir des masques chirurgicaux, avec un devis cinq fois supérieur au prix initial!!Les masques étaient vendus 3,40 dollars l’unité, contre normalement 70 centimes. Des scandales dont les tenants et les aboutissants seront identifiés à l’issue de l’enquête ouverte ce lundi et qui certainement conduira à des poursuites judiciaires.

Boniface T.

Ces articles devraient vous intéresser :

La pandémie du Covid-19 cloue au sol 95% de la flotte aérienne africaine (Afraa)
Coronavirus: alerte aux fake news, trois arrestations au Maroc
La Chine appelle davantage de soutien international à la lutte de l'Afrique contre le COVID-19
Le Burundi annonce ses deux premiers cas de Covid-19
En Libye, guerre et division du pays entravent la lutte contre le coronavirus
Covid-19 au Niger : Le parlement proroge l'état d'urgence sanitaire pour 03 mois
Covid-19 : L’ONU craint une montée de contaminations en Ethiopie en provenance d’Arabie
Deux instruments de financement d’urgence du FMI pour riposter contre le Coronavirus
L’état de la pandémie en Afrique au 28 mai 2020
Le ‘’Covid-Organics’’ simplement victime du nom de son pays inventeur (A. Rajoelina)
Coronavirus: accord de principe du FMI sur une aide de 221 millions de dollars au Sénégal
Vers la création d’une task force permanente de l’UA contre les épidémies ?
Cyclisme: nouveau calendrier pour le Tour de France 2020
COVID-19 : la CAF distribue une cagnotte de 10,8 millions de dollars à ses 54 membres
Libye : la Communauté internationale appelle à une trêve humanitaire pour circonscrire le Coronaviru...
RDC : les prisons surpeuplées à la merci du Coronavirus ?
L’état de la pandémie en Afrique au mercredi 6 mai
Au Burundi, préservé du Covid-19 par "la grâce divine", la vie suit son cours
L’état de la pandémie en Afrique au 23 juillet 2020
Covid-19 : Le Mali maintient ses élections législatives malgré la menace de l’épidémie
L’état de la pandémie en Afrique au 8 juin 2020
Showbiz: les démêlés de l’ex-copine de DJ Arafat
Malawi: la justice réexamine l'annulation de la présidentielle
Covid-19 : 8 nouveaux cas enregistrés au Togo

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés