Huawei, catalyseur de l’accélération du développement de l’Afrique à travers le numérique

Afriquinfos Editeur
8 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

ABIDJAN (© 2020 Afriquinfos)- Loïse Tamalgo (basé en Côte d’Ivoire), Vice-président en charge des relations publiques pour l’Afrique Subsaharienne de Huawei Northern Africa, a animé le 17 novembre une Conférence de presse autour des grandes projections de Huawei sur le continent africain durant les prochains mois.

L’Afrique tout comme les autres continents est déterminée à surmonter les répercussions engendrées par la Covid-19 sur son économie. Présente en Afrique depuis 23 ans, Huawei conçoit le « numérique comme catalyseur du sursaut africain». Et compte accompagner le continent dans la densification de ses infrastructures numériques, la formation de sa jeunesse, l’émergence d’un tissu de PME solides et la mise en place de politiques publiques et cadres réglementaires soutenant les TIC.

Huawei mise en priorité dans cette démarche sur l’innovation et des solutions disruptives en fondant le socle de ses projections sur le grand marché que représente l’Afrique : 1milliard 200 millions de potentiels consommateurs dont 800 millions sont jeunes et qui ont tout juste besoin que l’on adapte leurs besoins quotidiens au numérique. Il s’agit en réalité pour Huawei de consolider ses acquis africains qui parlent d’eux-mêmes en la matière. Comme sa construction de 200 mille km de fibre optique sur le continent africain représentant au moins 50% des réseaux 3G et 4G d’Afrique.

Ou encore au moins 2/3 des Africains utilisant les produits ou services Huawei. Mieux, «4,18 des 4,54 milliards d’utilisateurs d’internet dans le monde (sur les 7,75 milliards d’habitants de la planète) se connectent à internet via leur téléphone mobile. En Afrique subsaharienne, on compte 456 millions d’abonnés mobiles uniques, soit un taux de pénétration de 44%. Et le nombre de ces abonnés devrait grimper à 600 millions en 2025, 79% du continent est couvert par la 3G et la 4G s’y répand», décrit Loïse Tamalgo en se fondant sur des statistiques récentes de la Banque mondiale.

- Advertisement -

Avant de relever le défi numérique en Afrique, Huawei travaille déjà d’arrache-pied pour combler son déficit énergétique, car 645 millions d’Africains sont actuellement privés d’énergie.

Sur ce terrain, la multinationale Huawei joue un rôle de pionnière sur le continent, au regard de la palette de solutions qu’elle propose depuis plusieurs années aux Etats africains. « Une solution adaptée au monde rural en Afrique pour combler le déficit énergétique est la solution ‘PowerCube 1000’. Elle permet d’améliorer l’efficacité en alimentation électrique de l’énergie stable, de manière écologique et intelligente, et à faible coût », a fait remarquer Loïse Tamalgo. «Par exemple, dans un scénario avec deux groupes électrogènes diesel, ‘PowerCube 1000’ permet aux groupes électrogènes diesel de fonctionner à un rendement optimal, grâce à la gestion des synergies sur un site. Cette solution qui a déjà été déployée dans 166 villages au Cameroun, a permis de les désenclaver au plan de l’électrification. », a illustré le Vice-président en charge des relations publiques pour l’Afrique Subsaharienne de Huawei Northern Africa.

Dans le même sillage, Huawei rappelle « avoir déployé sa solution innovante ‘RuralStar’ au Sénégal, en Guinée, au Cameroun, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, réduisant considérablement les coûts de construction et de déploiement du réseau dans les zones reculées et reliant plus de 400 villages et 800.000 personnes». ‘RuralStar’ selon ses concepteurs est une solution innovante qui combine les réseaux ruraux avec l’énergie solaire, formant un écosystème complet pour les applications rurales, électriques et mobiles.

Du numérique à l’ingénierie du management

Principaux poumons du secteur privé en Afrique comme dans le reste du monde, les PME ont été rudement touchées par la Covid-19. Leur taux de fermeture engendré par la Covid-19 en Afrique «s’élève entre 28% et 36%» selon des études conjointes de l’OCDE et de la Banque mondiale.

«Huawei s’est engagée dans la réflexion de soutenir les PME et à lutter contre la disparition des PME en créant un environnement favorable au soutien des opérations commerciales des PME grâce à l’adaptation des technologies des TIC», a informé Loïse Tamalgo. Un accompagnement stratégique qui s’est décliné dans la mise en route «d’applications d’entreprise via le cloud et l’IA (Intelligence artificielle), le cloud service, la communication d’entreprise, le stockage et la sécurisation des données. Ou encore le développement d’un Open lab pour accompagner dans divers domaines les PME».

En matière de mise en place de cadres réglementaires autour du numérique en Afrique, Huawei livre également son expertise à un certain nombre d’Etats africains. «Elle préconise aux autorités, le besoin d’une politique nationale volontariste et d’une régulation juridique souple pour permettre l’émergence des initiatives innovantes ».

Huawei a réalisé au dernier trimestre 2020 un chiffre d’affaires de 98,57 milliards de dollars US, soit une croissance de 9% par rapport à 2019.

Huawei et l’Afrique

1997 correspond au début du déploiement des activités du Groupe Huawei en Afrique. A ce jour, la société chinoise emploie 9.000 personnes en Afrique dont 76% d’employés locaux. Elle compte par ailleurs 2 Open Labs (en Égypte & en Afrique du Sud) et 17 bureaux de représentations.

Huawei Northern Africa couvre 28 pays dans la région, dispose d’un Centre d’expérience en innovation (OpenLab) en Égypte, et de 2 centres d’Opération & Maintenance réseau au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Au-delà de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, les projections et investissements de Huawei Northern Africa couvrent aussi l’Afrique sub-saharienne.

Huawei Northern Africa nourrit 4 principales ambitions. Il s’agit primo de contribuer à la construction d’une Afrique connectée, c’est-a-dire apporter le monde numérique à chaque personne et chaque foyer. Secundo, désenclaver les territoires en améliorant la couverture à distance et combler le fossé numérique. Tertio, elle promeut une coopération mutuellement bénéfique avec l’Afrique en créant un écosystème industriel ouvert, coopératif et avantageux pour tous. Et en 4e position, être engagé pour l’éducation en encourageant la prochaine génération de talents dans le domaine des TIC en Afrique.

Huawei, une multinationale bâtie sur une vision pérenne

Fondée en 1987, Huawei est une société privée entièrement détenue par ses employés et compte près de 194.000 employés à travers plus de 170 pays. Un des principaux fournisseurs mondiaux d’infrastructures et d’appareils intelligents dans le domaine des Technologies de l’Information et des Communications (TIC), Huawei propose des solutions intégrées dans quatre domaines clés : les réseaux de télécommunications, les TI, les dispositifs intelligents et les services de cloud.

G.G.K.E.