Mouvements anti-français : les 5 présidents des pays du Sahel invités par Macron à clarifier leur position

Paris (© 2019 Afriquinfos)- Emmanuel Macron recevra les cinq présidents des pays du Sahel le 16 décembre prochain à Pau dans le sud-ouest de la France. Ce sera l’occasion pour ces derniers de clarifier leur position sur la présence des troupes françaises dans la région et aussi sur « l’ambiguïté » qui perdure selon le président français sur les mouvements anti-français.

Emmanuel Macron a besoin de clarifications afin de décider de maintenir ou non les troupes françaises dans le Sahel. C’est ce qui ressort d’une récente intervention du président français réagissant ainsi à la montée des mouvements anti-français au Burkina Faso, au Mali et au Niger notamment.  C’est à cet effet queles cinq Etats membres du G5 Sahel » (Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad, Mauritanie) sont attendus à Pau le 16 décembre prochain. Selon les propos d’Emmanuel Macron, « Ils nous doivent la clarté et le fait qu’ils nous demandent d’être là et qu’ils l’assument. Il faut que ce soit très clair et assumé par tout le monde, et pour le moment ce n’est pas suffisamment le cas ». Et d’ajouter, « j’ai besoin de ces clarifications pour continuer à maintenir la présence française », a-t-il insisté sur un ton ferme. Le n°1 français affirme que ce sera à l’issue de cette rencontre et de ce qui y sera dit qu’il « tirera les conséquences ».  « Je ne peux ni ne veux avoir des soldats français au Sahel alors que l’ambiguïté perdure à l’égard des mouvements antifrançais », a martelé Emmanuel Macron.

Depuis 2012 et les incursions meurtrières des djihadistes dans le Nord, la France alors dirigée par François Hollande s’était engagée aux côtés des forces armées maliennes à travers la Force Barkhane. Depuis le début de cette intervention, 38 soldats français sont morts dont 13 il y a une semaine dans la région du Liptako.

Depuis quelques temps, les populations et des activistes face à la résurgence des attaques terroristes estiment, inefficace la présence des troupes françaises dans la région du Sahel et le font savoir à travers diverses manifestations.

S.B.