Bénin: Une rencontre prévue entre Yayi et Talon n’a finalement pas eu lieu

Cotonou (© 2019 Afriquinfos)- L’ancien président béninois et opposant aujourd’hui Thomas Boni Yayi n’a finalement pas rencontré son successeur lors de sa visite mercredi. Une visite dans la cadre d’une médiation de la CEDEAO.

Très attendue, cette rencontre entre l’ancien président et opposant en exil Thomas Boni Yayi, aujourd’hui toujours président du parti Forces Cauris pour un Bénin Emergent et l’actuel président Patrice Talon était annoncée dans le cadre d’une visite avec une délégation de la CEDEAO, dans le cadre d’assises relatives à la crise politique au Bénin. Mais celle-ci n’a finalement pas eu  lieu.

L’ancien président avait été accueilli par ses militants dans la liesse. « Nous sommes contents, nous sommes joyeux… Parce qu’on se sentait orphelin », confiait une femme lors de son passage. M. Yayi Boni s’est rendu chez l’ancien chef d’Etat Nicéphore Soglo, l’autre grande voix de l’opposition béninoise, et dans la famille de Prudence Amoussou, cette mère de 7 enfants abattue lors d’une manifestation de l’opposition au lendemain des législatives contestées.

Il s’est abstenu de s’exprimer publiquement. C’est Nourénou Atchadé, un de ses fidèles et porte-parole de son parti qui a parlé en son nom.

Nourénou Atchadé, porte-parole du parti de Boni Yayi, explique pourquoi l’ex-président n’a pas rencontré Patrice Talon

Il a expliqué à la presse que Boni Yayi n’avait pas boycotté la rencontre avec Talon. Et a indiqué qu’elle n’était pas prévue et que c’était les journalistes qui l’avaient annoncée. L’urgence pour lui est de se préoccuper de « la démocratie béninoise » plutôt que « des accolades ». Boni Yayi n’est pas guéri, doit repartir pour poursuivre ses soins. L’ancien président a quitté Cotonou mercredi soir avec la délégation de la Cédéao.

Signe que la sous-region s’inquiète de la crise politique au Bénin, Boni Yayi n’est pas venu seul à Cotonou. Il est venu aux côtés de l’Ivoirien Jean-Claude Brou, le patron de la Commission de la Cédéao et de l’ancien président du Nigéria Abdulsalami Abubakar, dépeché par l’actuel président Buhari. C’est d’ailleurs au Nigeria que Boni Yayi s’est installé depuis plus de 2 mois et c’est Muhammadu Buhari qui a mis un avion à sa disposition.

« Depuis que la crise a éclaté au Benin, le président Muhammadu Buhari est à la manœuvre », explique un proche de Boni Yayi. Selon lui, le président nigérian a très mal vécu le sort qui a été réservé à l’ancien chef de l’Etat béninois. Il aurait également très mal pris les accusations du pouvoir béninois contre des Nigérians qui auraient pris une part active dans les violences au lendemain des élections législatives. Cette source rappelle aussi les liens d’amitié qui unissent Boni Yayi et l’ancien président Oleshegun Obasanjo.

L’ancien président béninois avait quitté Cotonou, le 22 juin dernier, après plus d’un mois de confinement dans sa résidence du quartier de Cadjehoun, encerclée par les forces de l’ordre depuis les violences post-électorales qui ont succédé au scrutin législatif du 28 avril. Ces élections, auxquelles aucun parti d’opposition n’avait pu participer, a ouvert une crise politique dont le pays peine à sortir.

Innocente Nice