Afrique du Nord
31 mars 2020

Le Maroc bientôt membre de la CEDEAO ?

Abuja (© 2018 Afriquinfos) – La grande majorité des parlementaires de la CEDEAO, (Communauté Économique des États de l’Afrique de […]

14 septembre 2019 Afrique du Nord

Le Maroc valablement représenté au sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la lutte contre le terrorisme à Ouagadougou

Rabat (© 2019 Afriquinfos)- Selon un communiqué du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, une importante délégation […]

Lire la suite »
4 juin 2018 Afrique de l'Ouest

Alassane Ouattara réitère le soutien de la Côte d’Ivoire pour l’adhésion du Maroc à la CEDEAO

Paris, (© 2018 Afriquinfos) – La Côte d’Ivoire réitère son soutien au Maroc pour son adhésion à la Commission de […]

Lire la suite »
2 septembre 2017 Afrique du Nord

Le Maroc s’engage à adopter la monnaie unique de la Cédéao dès son adoption

Rabat (© Afriquinfos 2017)-Le président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’ancien […]

Lire la suite »
4 juin 2017 Afrique du Nord

Sommet de la Cédéao: le Maroc n’avorte pas son intention d’intégrer l’organisation, même si le roi a maintenu son absence à la réunion

Rabat (© Afriquinfos 2017)- Comme annoncé, Mohammed VI ne s’est pas rendu au Liberia pour participer comme prévu au sommet […]

Lire la suite »
3 mai 2017 Afrique de l'Ouest

Le Maroc, pays invité d’honneur au Forum parlementaire de la CEDEAO

Niamey (© Afriquinfos 2017)- La Chambre des représentants du Maroc participera en tant qu’invitée d’honneur au Forum parlementaire de la […]

Lire la suite »
7 mars 2017 Non classé

Intégration en Afrique/Un accord de partenariat économique à la place de l’acceptation d’une adhésion du Maroc dans la CEDEAO?

ABUJA (© 2017 Afriquinfos)- Moins de deux semaines après la demande officielle d’adhésion du Maroc à la CEDEAO (Communauté économique […]

Lire la suite »
25 février 2017 Afrique du Nord

Après avoir réussi à faire son coming back dans l’UA, le Maroc souhaite maintenant adhérer à la Cedeao

Addis-Abeba (© 2017 Afriquinfos) – Un mois après le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA), le royaume […]

Lire la suite »
27 avril 2014 Ailleurs

La CEDEAO appelle le Maroc en soutien pour renforcer la sécurité et la stabilité dans la région du Sahel

RABAT (Xinhua) – En visite de travail cette semaine au Maroc dans le cadre de la mise en oeuvre du Programme de cohérence et d’action régionales (PCAR) pour la stabilité et le développement des espaces saharo-sahéliens, le président de la Commission de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Kadré Désiré Ouedraougou, est venu exposer la nouvelle stratégie conçue pour la région du Sahel, et dans laquelle le Maroc est invité à jouer un rôle accru.

Lire la suite »
17 avril 2012 Maroc

Le ministre marocain souligne l’importance de la médiation de la CEDEAO dans la crise malienne

RABAT (Xinhua) – Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani a souligné l’importance de la médiation de la Communauté économique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans la résolution de la crise malienne et l’instauration de la paix et de la stabilité dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

Lire la suite »

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, également connue sous le nom de CEDEAO, est une union politique et économique régionale de quinze pays situés en Afrique de l’Ouest. Collectivement, ces pays couvrent une superficie de 5 114 162 km2 (1 974 589 mi2) et, en 2015, leur population était estimée à plus de 349 millions d’habitants. L’union a été créée le 28 mai 1975, avec la signature du traité de Lagos, avec pour mission déclarée de promouvoir l’intégration économique dans la région. Une version révisée du traité a été convenue et signée le 24 juillet 1993 à Cotonou. Considéré comme l’un des blocs régionaux piliers de la Communauté économique africaine (AEC) à l’échelle du continent, l’objectif déclaré de la CEDEAO est de parvenir à «l’autosuffisance collective» de ses États membres en créant un seul grand bloc commercial en créant un syndicat. La CEDEAO sert également de force de maintien de la paix dans la région, les États membres envoyant occasionnellement des forces militaires conjointes pour intervenir dans les pays membres du bloc en période d’instabilité politique et de troubles. Ces dernières années, il s’agissait d’interventions en Côte d’Ivoire en 2003, au Libéria en 2003, en Guinée-Bissau en 2012, au Mali en 2013 et en Gambie en 2017.

La CEDEAO comprend deux blocs sous-régionaux :

  • L’Union économique et monétaire ouest-africaine (également connue sous son acronyme français UEMOA) est une organisation de huit États, principalement francophones, au sein de la CEDEAO qui partagent une union douanière et une union monétaire. Créée en 1994 et destinée à contrebalancer la domination des économies anglophones du bloc (comme le Nigeria et le Ghana), les membres de l’UEMOA sont pour la plupart d’anciens territoires de l’Afrique occidentale française. La monnaie qu’ils utilisent tous est le franc CFA, qui est rattaché à l’euro.
  • La Zone monétaire ouest-africaine (ZMAO), créée en 2000, comprend six pays principalement anglophones au sein de la CEDEAO qui prévoient de travailler à l’adoption de leur propre monnaie commune, l’éco.
En outre, la CEDEAO comprend les institutions suivantes : Commission de la CEDEAO, Cour de justice communautaire, Parlement communautaire, Banque de la CEDEAO pour l’investissement et le développement (BIDC), Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), et le Groupe d’action intergouvernemental contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest (GIABA). La CEDEAO fonctionne dans trois langues co-officielles – le français, l’anglais et le portugais, et se compose de deux institutions chargées de mettre en œuvre les politiques : la Commission de la CEDEAO et la Banque de la CEDEAO pour l’investissement et le développement (BIDC), anciennement connue sous le nom de Fonds de coopération jusqu’à ce qu’elle soit renommé en 2001. En 1976, le Cap-Vert a rejoint la CEDEAO et en décembre 2000, la Mauritanie s’est retirée, après avoir annoncé son intention de le faire en décembre 1999. En 2011, la CEDEAO a adopté son plan de développement pour la prochaine décennie, Vision 2020, et, pour l’accompagner, une Politique scientifique et technologique (ECOPOST).

CEDEAO Maroc : États membres

En février 2017, la CEDEAO comptait 15 États membres; huit d’entre eux sont francophones, cinq anglophones et deux lusophones. Tous les membres actuels ont rejoint la communauté en tant que membres fondateurs en mai 1975, à l’exception du Cap-Vert qui l’a rejoint en 1977. Le seul ancien membre de la CEDEAO est la Mauritanie arabophone, qui était également l’un des membres fondateurs en 1975 et a décidé de se retirer en décembre 2000. La Mauritanie a récemment signé un nouvel accord de membre associé en août 2017. Le Maroc a officiellement demandé à rejoindre la CEDEAO en février 2017. La demande a été approuvée en principe lors du sommet des chefs d’État en juin 2017, mais la demande d’adhésion du Maroc a été bloquée. Les statistiques de la population, du PIB nominal et du PIB à parité de pouvoir d’achat énumérées ci-dessous sont tirées des estimations de la Banque mondiale pour 2015, publiées en décembre 2016. Les données régionales sont tirées d’un rapport de 2012 compilé par la Division de statistique des Nations Unies.
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés