Mondial 2018/4 matches, 3 défaites pathétiques culottes baissées pour les équipes d’Afrique !!

MOSCOU (© CHRONIQUE «WORLD CUP 2018 SPIRIT» Afriquinfos) – Sur le papier, on savait plusieurs équipes supérieures aux 5 formations africaines admises à jouer la phase finale du Mondial 2018. Cependant, les copies rendues par les ambassadeurs d’Afrique depuis l’ouverture de cette compétition mondiale inspirent de la raillerie, et une approche famélique du football.

 

Que valent donc les rares championnats huppés en Afrique à l’épreuve des oppositions entre leurs pensionnaires et ceux des autres continents du monde ? On est en droit de se poser cette question, au regard des sorties piteuses de 4 des 5 ambassadeurs du continent noir au Mondial depuis le 14 juin dernier. Un déficit de professionnalisme et un désert de talents sont étalés jusque-là par les Africains.

La Tunisie est la 4è formation d’Afrique à essuyer une défaite évitable durant cette Coupe du monde, en cédant dans les arrêts de jeu tout comme deux autres équipes africaines quelques jours plus tôt. Que la Tunisie perde contre l’Angleterre en phase finale d’un Mondial n’est pas un drame en soi. Cependant, le drame pour les Aigles de Carthage comme pour tous les 3 autres ambassadeurs d’Afrique qui ont déjà presté, c’est que les équipes du continent noir jouent sans panache, offrent un jeu sans aucun ADN, sans aucun zeste de folie dans les passes et phases offensives, et surtout sans la moindre once de hargne. Des débâcles subites qui jettent l’avanie sur tout un continent dont d’émérites professionnels évoluant dans les plus grands clubs du monde sont présents en Russie !

Pourtant, mal classés au classement FIFA à l’entame de ce Mondial, il revient plutôt à ces Africains de faire le jeu et de faire mentir ce classement durant cette compétition planétaire. Qu’est devenu le jeu séduisant des Pharaons d’Egypte avant l’arrivée de leur actuel coach Hector Cúper ? Pourquoi le Maroc est subitement atone en phase finale du Mondial après avoir joué les éliminatoires sans encaisser le moindre but ? Le jeu alléchant fait des passes de génie des Super Eagles durant les qualificatifs du Mondial 2018 n’était donc qu’un écran de fumée ?

Des scènes et des gestes à gommer lors des prochaines sorties des Africains

Auteure en gros d’un excellent match contre l’Uruguay (malgré l’absence de sa star Salah), l’Egypte a jugé utile d’encaisser dans les derniers instants de cette opposition un but évitable. Inefficace pour sa part devant les filets adverses durant 90 minutes contre un adversaire à sa portée, le Maroc s’est tiré une grosse balle dans les pieds en marquant contre son camp via Aziz Bouhaddouz. Deux défaites qui condamnent ces deux équipes nationales du Maghreb (jouissant pourtant d’une pléthore de professionnels jouant en Occident et de championnats locaux professionnels) à l’exploit pour les prochaines sorties respectivement face à la Russie et au Portugal !

Equipe essentiellement jeune et censée respirer de la détermination sur toute la ligne, la formation du Nigeria a elle aussi sombré par une grosse dose de naïveté contre la Croatie, en concédant deux buts sur deux bourdes, sans jamais être en mesure de scorer. Il ne reste que le Sénégal pour boucler la boucle ce 19 juin contre la Pologne. Une cinquième défaite africaine durant ce tournoi conforterait nos interrogations autour de l’état d’esprit avec lequel l’Afrique a abordé ce Mondial 2018. A contrario, une appréciable prestation des Lions sénégalais indiquerait tout simplement que l’Afrique a abordé et préparé diversement cette 21è Coupe du monde.

 

Par Georges SAMIR

 

 

 

 

 

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés