Tropicale Amissa Bongo : Les Panthères du Gabon enveloppées dans l’esprit de Pierre Coubertin

Les athlètes gabonais, malgré qu'ils compatissent à domicile, connaissent les méandres au cours de cette huitième édition.

Les autorités gabonaises, ainsi que les populations qui sont venues nombreuses pour soutenir leurs ambassadeurs, veulent les occuper une place au podium, comme ce qu'avait fait l'Erythrée, l'unique pays africain à remporter une étape à cette compétition en 2011.

Autant le prix du meilleur africain à sa raison d'être, autant celui du meilleur gabonais ou l'échappée du gabonais n'a pas sa raison d'être. Le capitale de cette sélection, Frédéric Obiang, considérée comme meilleur cycliste gabonais depuis 2006, venait de jeter l'éponge lors de la troisième étape entre la ville d'Oyem et celle de Bitam dans la province de Woleu-Ntem du Gabon mercredi dernier.

L'Etat gabonais, comme d'habitude, a mis à la disposition du cyclismes gabonais des moyens conséquents pour son développement et sa promotion.

La Tropicale Amissa Bongo est la première course cycliste à l'ouverture du calendrier annuel des compétitions de l'Union cycliste internationale "UCI".

La Tropicale Amissa Bongo a été créée en 2006 en l'honneur d'Amissa Bongo, la fille du feu président du Gabon, Omar Bongo Ondimba. Organisée du 14 au 20 janvier 2013, la huitième édition de la course voit la participation de neuf équipes nationales africaines, mais aussi quelques équipes professionnelles européennes, et notamment française.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés