Togo : La suspension des financements de l’Etat aux activités sportives bouleverse les programmations

Ce désagrément vient du faite que l'Etat a décidé subitement de suspendre sa subvention à toutes les fédérations sportives à l'exception de la Fédération togolaise de football selon un communiqué émanant du ministère de l'Economie et des Finances rendu public par son homologue des Sports. "L'Etat par le biais du Ministère de l'Economie et des Finances ampute de 800.000.000 de FCFA la subvention allouée aux activités physiques et sportives au titre de l'exercice 2013 au profit de la Fédération togolaise de football et surtout de la suspension provisoire des financements de l'Etat aux activités des différentes fédérations sportives nationales", stipule le communiqué.

 Cette décision est prise sans aucune consultation préalable avec les fédérations concernées déplorent les responsables de ces institutions sportives, précisant que la concertation à temps pouvait permettre d'éviter des gâchis en l'occurrence à la Fédération togolaise de volley-ball (FTVB).

 En effet, la première conséquence de cette mesure a été l'annulation de la coupe des clubs champions de volley de la zone III que le Togo devait abriter du 10 au 16 juin alors que la FTVB avait déjà engagé des frais dans les préparatifs du fait que la compétition avait déjà été reportée une fois pour peaufiner les préparatifs. Cette compétition qui devait regrouper les clubs sacrés champions en hommes et femmes de la saison 2011-2012 du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d'Ivoire, du Ghana, du Libéria, du Niger, du Nigeria, du Togo et du Mali a été purement et simplement annulée par manque de subvention de l'Etat.

Ces genres de comportement contribuent à creuser davantage des trous dans les caisses des fédérations alors qu'elles se plaignent n'avoir suffisamment pas de moyens pour concrétiser leurs ambitions.

A la Fédération togolaise de cyclisme (FTC), les responsables disent qu'ils continuent par " saigner " (dettes) leur institution pour respecter certains engagements pris sur le plan international. Le dernier événement en date est l'envoi de cinq coureurs en République démocratique du Congo pour participer à son premier tour cycliste international.

"Ce voyage a été possible du fait que les organisateurs nous ont envoyé les billets d'avion pour les cyclistes et le mécanicien devait les accompagner. Cependant, les enfants ne pouvaient pas voyager les poches vides", a martelé le président de la FTC, Anani Assiongbon.

La fédération continue par s'endetter alors qu'elle n'a pas encore fini de payer les dettes engendrées par l'organisation du 22e tour international du Togo couru du 14 au 21 mars passé, a-t-il poursuivi.

Pour une meilleure politique sportive, l'Etat doit éviter de favoriser certaines fédérations au détriment d'autres car la première médaille olympique du Togo émane d'une discipline peu connu dans le pays, le canoë kayak.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés