Mondiaux d’Athlétisme de Pékin : La moisson africaine continue…

Il ne lui manquait que l’or mondial pour définitivement affirmé sa suprématie sur le 1500 m. Ce mardi à Pékin, Genzebe Dibaba a mis toutes ses adversaires K.O. C’est presque sans forcer, qu’elle a remporté l’épreuve. Déjà détentrice du record mondial de la discipline, elle termine sa course en 4:08.09, loin devant la Kenyanne Faith Kipyegon ((4:08.96) et de la Néerlandaise Sifan Hassan qui complète le podium.

 Nicholas Bett a surpris son monde !

 Le Kényan était plus connu sur les distances de plus de 800 m ; alors, quand il s’est présenté sur les 400m haies, personne ne misait sur lui. Nicholas Bett était pourtant le premier sur la ligne d’arrivée ce mardi lors des championnats du monde de Pékin. Grâce à une course gérée avec intelligence Bett, n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Parti en avant très tôt, il empêche ses poursuivants de le rejoindre par des accélérations bien contrôlées.

Il finit la course en en 47s 79, devant le russe Kudryavtsev (48.05) et le Bahaméen Jeffery Gibson (48s 17).

 Retour en force pour Rudisha

 Voilà un autre athlète qu’on n’attendait pas trop à cause des blessures qui ont émaillé sa saison. David Rudisha déjà forfait lors des derniers Mondiaux pour cause de blessure avait fait de ces Mondiaux de Pékin, son objectif de la saison. Il se disait prêt pour s’adjuger le 800 m. David Rudisha a franchi le premier la ligne d’arrivée avec un chrono de 1:45.84. Il est suivi du Polonais Adam Kszcsot (1:46.08) et  du Bosniaque Amel Tuka (1:46.30).

Le Kenya se positionne à la tête du classement des médailles avec déjà 4 breloques en Or. L’Afrique n’a pas fini de faire parler d’elle et elle devrait à nouveau s’illustrer sur le 5000 m et le 10.000 m.

T.W.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés