Match Brésil-Tunisie: Racisme d’Africains à l’égard des Noirs de la Seleçao?

Paris (© 2022 Afriquinfos)- Des insultes racistes lors d’un match contre une équipe africaine envers des joueurs brésiliens noirs eux-mêmes descendants d’esclaves. Qui l’eût cru. Pourtant, c’est bien ce qui s’est passé lors de la rencontre amicale opposant la Tunisie au Brésil, et qui a vu des supporters des Aigles de Carthage jeter des bananes à l’attaquant auriverde, Richarlison. La réaction des la Fédération Brésilienne de Football ne s’est pas faite attendre, exigeant de fortes sanctions.

Alors qu’ils se rendaient à Paris pour affronter la Tunisie pour un match, les joueurs ne se doutaient sûrement pas qu’ils allaient être la cible d’actes racistes. Si sur le pré, les stars auriverde ont livré une copie avec une victoire sans appel (5-1), c’est pourtant frustrées et en colère qu’elles ont quitté le Parc-Des-Princes.

Alors qu’il célébrait le 2ème but de la Seleçao à la 19ème minute, Richarlison a été accueilli par des jets de bananes. A la fin des 90 minutes, l’attaquant brésilien ne décolérait toujours pas. ‘’Tant que c’est ‘bla bla bla’ et qu’ils ne punissent pas, ça continuera comme ça, ça arrivera tous les jours et partout. Pas le temps, mon frère ! ‘’, a-t-il twitté.

Le joueur a été évidemment soutenu par la Fédération brésilienne de football (CBF) qui exige l’ouverture d’une enquête et des sanctions exemplaires. ‘’Après le deuxième but du Brésil, une banane a été lancée vers Richarlison. La CBF renforce sa position contre la discrimination et dénonce avec véhémence un nouvel épisode de racisme dans le football.’’ Elle ajoute : «Sans nos joueurs noirs, nous n’aurions pas d’étoiles sur nos maillots.’’

‘’Encore une fois, je viens publiquement exprimer mon rejet. Cette fois, je l’ai vu de mes propres yeux. Cela nous choque. Nous devons toujours nous rappeler que nous sommes tous les mêmes, sans distinction de couleur, de race ou de religion. La lutte contre le racisme n’est pas une cause, mais un changement fondamental pour effacer ce type de criminalité de la planète. J’insiste pour dire que les sanctions doivent être plus sévères’’, a déclaré pour sa part Ednaldo Rodrigues, président de la CBF. Et d’ajouter: ‘’Que ce soit sur le terrain ou en dehors, de telles attitudes ne peuvent être tolérées ».

La Fédération Tunisienne de Football, n’est pas restée muette face aux comportements des fans des Aigles de Carthage. Mais elle s’est voulue prudente sur les condamnations: ‘’ On s’étonne de ne pas entendre un mot sur le comportement parfait de l’écrasante majorité des fans tunisiens présents, dont le nombre hier a dépassé 40 mille spectateurs, et en retour certains ont l’intention d’offenser la Tunisie en insistant sur le fait que la personne qui a lancé la ‘banane’ est Tunisien et ce en l’absence de toute preuve matérielle prouvant son identité’’. Tout en appelant à ce que les supporters tunisiens soit traités objectivement, sans exagérer ni discriminer les choses positives et distinctives qu’ils font, la Fédération tunisienne souligne en outre:  »Nous nous unissons pour lutter contre toutes les formes de discrimination raciale et sectaire sous toutes ses formes à travers le monde’’.

T. W.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés