Les USA pleurent Bill Russell, activiste hors-pair pour la justice sociale

Monroe (© 2022 Afriquinfos)- Ce dimanche 31 juillet, Bill Russell, l’un des meilleurs pivots de tous les temps, est mort « paisiblement » à l’âge de 88 ans, a annoncé sa famille sur Twitter. Depuis, des légendes de la NBA à l’ancien président Barack Obama, nombreux sont ceux qui rendent un vibrant hommage au champion, l’activiste et premier coach noir en NBA.

 «Bill Russell est l’un des plus grands athlètes de notre histoire – un champion des champions de tous les temps, un homme bon et un grand Américain qui a fait tout ce qu’il pouvait pour tenir la promesse de l’Amérique pour tous les Américains», a écrit le président Joe Biden.

Sur Twitter, l’ancien Président Barack Obama a partagé un joli message retraçant la vie du basketteur, notamment à travers ses engagements loin des parquets : «Aujourd’hui, nous avons perdu un géant. Aussi grand que soit Bill Russell, son héritage s’élève bien plus haut, à la fois en tant que joueur et en tant que personne. Peut-être plus que quiconque, Bill savait ce qu’il fallait pour gagner et ce qu’il fallait pour diriger. Sur le terrain, il était le plus grand champion de l’histoire du basket-ball. En dehors du terrain, il a été un pionnier des droits civiques, marchant avec le Dr King et se tenant aux côtés de Muhammad Ali. Pendant des décennies, Bill a enduré des insultes et du vandalisme, mais cela ne l’a jamais empêché de défendre ce qui était juste. J’ai tellement appris de sa façon de jouer, de sa façon d’entraîner et de sa façon de vivre sa vie. Michelle et moi transmettons notre amour à la famille de Bill et à tous ceux qui l’admiraient». En 2011, Barack Obama avait remis à Bill Russell la médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction civile américaine.

Michael Jordan a lui aussi rendu un bel hommage à Bill Russell. À travers un communiqué partagé par la franchise des Charlotte Hornets, dont il est le propriétaire, « His Airness » a déclaré : «Bill Russell était un pionnier, en tant que joueur, en tant que champion, en tant que premier entraîneur noir de la NBA et en tant qu’activiste. Il a ouvert la voie et montré l’exemple à tous les joueurs noirs qui sont entrés dans la ligue après lui, y compris moi. Le monde a perdu une légende… qu’il repose en paix».

«Bill défendait quelque chose de bien plus grand que le sport : les valeurs d’égalité, de respect et d’inclusion qu’il a inscrites dans l’ADN de notre ligue. Au sommet de sa carrière sportive, Bill a vigoureusement défendu les droits civiques et la justice sociale, un héritage qu’il a transmis aux générations de joueurs de la NBA qui ont suivi ses traces. Malgré les railleries, les menaces et une impensable adversité, Bill s’est élevé au-dessus de tout ça en restant fidèle à sa conviction que chacun mérite d’être traité avec dignité», s’est ému de son côté Adam Silver.

«Être le plus grand champion de son sport, révolutionner la façon dont le jeu est pratiqué et être un leader sociétal tout à la fois semble impensable, mais c’est ce qu’était Bill Russell. Bill était un champion unique dans l’histoire des sports collectifs – onze fois champion de la NBA, dont huit titres consécutifs, cinq fois MVP, médaillé d’or olympique et premier «head coach» noir de la NBA», ont écrit les Boston Celtics.

 «Les gens comme Bill sont un pont vers toute la lutte que cette génération a connue pour en arriver là. Si tout le monde pouvait prendre un peu de ce que Bill Russell a fait pendant sa vie, nous serions dans un monde meilleur. Les choses qu’il a faites avec Kareem et Jim Brown et tout ce qu’il a fait pour faire avancer l’égalité. Ils ont été les premiers à le faire, même s’il fallait renoncer à quelque chose pour cela, tout comme Muhammad Ali»,  compatit Diana Taurasi.

«L’héritage de Bill Russell sera éternel. Il était une force incroyable, à la fois en tant que sportif et en tant qu’être humain. Son sourire et son approche étaient magnétiques. Ses 11 titres de champion confirment qu’il était le gagnant ultime. Mais ses plus belles réussites furent les six décennies qu’il a passées à se battre inlassablement pour les droits civiques et le changement social. Il a vraiment fait du monde un meilleur endroit», salue Gregg Popovich.

Carrière historique

Bill Russell était le plus grand champion de tous les sports collectifs. Les innombrables récompenses qu’il a obtenues au cours de sa carrière historique avec les Boston Celtics – dont un record de 11 titres et cinq trophées de MVP – ne font qu’effleurer l’immense impact de Bill sur la ligue et la société en général.

En août 1963, Bill Russell avait remporté six de ses onze titres NBA au cours des treize années qu’il avait passées dans la ligue avec les Boston Celtics, une carrière déterminante qui allait inclure cinq titres de MVP de la saison régulière, une médaille d’or olympique et le statut de premier entraîneur noir d’une ligue sportive majeure en Amérique. Ce  jour historique, il était là, sur les marches du Lincoln Memorial, comme un grand champion de la liberté, de l’égalité et de la justice, alors que le Dr King livrait son rêve pour la nation.

Joueur emblématique de Boston où il aura joué toute sa carrière entre 1956 et 1969, Bill Russell a construit sa légende chez les Celtics. Au sein de la franchise du Massachusetts.

V. A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés