Le Cameroun offre au Tribunal international du droit de la mer le plus jeune juge de son histoire 

Hambourg (© 2020 Afriquinfos)- Le Tribunal International du Droit de la Mer (TIDM) a officialisé le jeudi 1er octobre l’entrée dans son collège de juges du Camerounais Maurice Kamga. A 53 ans, il devient le plus jeune juge de l’histoire du TIDM basé à Hambourg, en Allemagne.

Cinq (5) nouveaux juges ont pris fonction ce jeudi 1er octobre après leur élection en juin dernier par les pays membres du TIDM. Parmi eux, le Camerounais Maurice Kamga. A 53 ans il rentre dans l’histoire de ce Tribunal en devenant le plus jeune des 21 juges de cette juridiction spécialisée qui traite de thématiques maritimes diverses : délimitation des frontières maritimes, exploitation des ressources halieutiques, environnement et conservation marine.

L’entrée de Maurice Kamga (qui jusque-là était Secrétaire juridique à la Cour internationale de justice -CIJ-, basée à La Haye, aux Pays-Bas) au TIDM est le couronnement d’une histoire digne d’un roman à suspense. Il y a 16 ans, alors qu’il se rendait à la bibliothèque des Nations unies non loin de son lieu de travail, une affiche attire son attention. Les Nations unies offraient une bourse pour un programme d’études à l’étranger spécialisé dans le droit maritime. Attiré, il décide de relever le défi. «À l’époque, nous n’avions pas d’ordinateurs, alors j’ai rédigé à la main mon projet de recherche et je l’ai remis à un ami qui avait accès à une machine à écrire», se souvient le juge.

Ce n’est qu’après avoir tout préparé qu’il s’est rendu compte qu’il faudrait des semaines pour que l’envoi arrive à Hambourg. Or la date limite du dépôt des candidatures expirait dans quelques jours. Le cœur brisé, il rebrousse chemin et salue au passage un vigile. Ce dernier lui confie qu’un courrier express diplomatique quittera le Cameroun pour les Nations unies le jour même. L’enveloppe de M. Kamga s’y retrouve et quelques mois plus tard, il apprend qu’il est le lauréat de la bourse Hamilton Shirley Amerasinghe qui est accordée chaque année à une seule personne pour des études approfondies sur le droit de la mer.

S’ensuivent des études à Genève, à New York et Hambourg. En décembre 2019, les Nations unies invitent les pays membres à soumettre les candidatures d’éminents juristes pour remplacer sept des 21 juges du Tribunal du droit de la mer. La candidature de Maurice Kamga est présentée par le Cameroun et la République démocratique du Congo. Au total 157 pays votent en sa faveur.

Originaire de Bandjoun, à quelque 180 kilomètres de Bafoussam, la troisième ville du Cameroun, le juge Kamga est présenté comme l’un des meilleurs juristes internationalistes de sa génération. Il est titulaire d’un Doctorat en Relations Internationales obtenu à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun en 1994 et d’un PhD en Droit International de la Mer obtenu à l’Institut des Hautes Études Internationales de Genève. Il est un diplomate chevronné, auréolé de plusieurs distinctions académiques. Il est également un enseignant d’Université.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés