Report de la COP26 : l’ONU rappelle que la science sur le climat n’a pas changé, il faut continuer les efforts

report de la COP26

New York (© 2020 Afriquinfos) – Report de la COP26 – Alors que la Conférence des Nations Unies sur le climat prévue en novembre à Glasgow (Royaume-Uni), la COP26, a été reportée à 2021 en raison de la pandémie de Covid-19, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a jugé nécessaire de continuer les efforts pour lutter contre le changement climatique, rappelant que la science sur le climat n’a pas changé.

Le chef de l’ONU a apporté son soutien à la décision du Royaume-Uni et du Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC) de retarder la COP26.

Report de la COP26 : le porte-parole de l’ONU s’exprime

« Alors que des centaines de milliers de personnes tombent gravement malades et que beaucoup meurent du Covid-19, la nécessité de supprimer le virus et de sauver des vies est notre priorité absolue », a noté son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée mercredi soir.

Le Secrétaire général estime que « nous devons poursuivre nos efforts pour accroître l’ambition et l’action contre le changement climatique », a-t-il ajouté. « La science du climat n’a pas changé, les émissions de gaz à effet de serre sont aujourd’hui à un niveau record et les impacts se multiplient et aggraveront les défis socio-économiques que cette crise va intensifier ».

La crise du COVID-19 renforce l’importance de la science

Selon le chef de l’ONU, la crise du Covid-19 renforce l’importance de la science et des preuves pour éclairer les politiques et les décisions gouvernementales.

« La science montre clairement que le comportement humain modifie la capacité de régulation du système terrestre, avec un impact sur la vie et les moyens de subsistance, allant de notre santé à notre économie mondiale. Cette crise humaine dramatique est également un exemple de la vulnérabilité des pays, des sociétés et des économies aux menaces existentielles », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric.

« Les pays doivent travailler pour protéger la santé des personnes et la planète n’a jamais été aussi menacée. La solidarité et une plus grande ambition sont plus que jamais nécessaires pour passer à une économie durable et résiliente à faible émission de carbone qui limite le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius », a-t-il ajouté.

Nous ne pouvons pas oublier que les changements climatiques sont la plus grande menace à laquelle l’humanité est confrontée à long terme – Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la CCNUCC

Une nouvelle date pour la COP26 à Glasgow en 2021 n’a pas encore été fixée. « La reprogrammation de la COP 26 permettra à ce que toutes les parties soient pleinement dédiées aux questions à débattre lors de cette conférence vitale et de disposer de plus de temps pour les préparatifs nécessaires », a expliqué la CCNUCC dans un communiqué de presse publié jeudi.

« Le Covid-19 est la menace la plus urgente à laquelle l’humanité est confrontée aujourd’hui, mais nous ne pouvons pas oublier que les changements climatiques sont la plus grande menace à laquelle l’humanité est confrontée à long terme », a déclaré Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la CCNUCC.

« Bientôt, les économies vont redémarrer. Ce sera une opportunité pour les pays de mieux se redresser, d’inclure les plus vulnérables dans ces plans et de façonner l’économie du 21e siècle de manière propre, verte, saine, juste, sûre et plus résiliente », a-t-elle ajouté. « En attendant, nous continuons à soutenir et à exhorter les pays à renforcer considérablement leurs ambitions en matière de climat, conformément à l’Accord de Paris ».

Ne ratez pas de nouvelles sur l’ONU et le COVID-19

Covid-19 : Les États ne doivent pas abuser des mesures d’urgence pour restreindre des contestations légitimes (Experts onusiens)

Face à l’épidémie du Coronavirus, le chef de l’ONU appelle à ne pas céder à la panique

Coronavirus: une employée de l’ONU parmi les 4 cas au Sénégal, une première mondiale

Ces articles devraient vous intéresser :

Covid-19 : Mali, premier pays africain à obtenir un moratoire sur sa dette
L’état de la pandémie en Afrique au 27 juin 2020
Guterres remet la RDC en haut de l'agenda diplomatique de l'ONU
Sahel : en pleine pandémie du Covid-19, risque d’insécurité alimentaire pour 5 millions de personnes
Lutte contre la propagation du COVID-19 : la BCEAO prend 8 mesures pour booster les transactions éle...
Côte d’Ivoire : La BAD relance le projet aquacole de Dompleu, dans l’ouest du pays
Coronavirus: l'Afrique a franchi le seuil des 1.000 décès
L’Africa CEO Forum 2020, reporté en raison du Coronavirus
La crise du coronavirus n’a pas impacté les réserves de change de la BEAC
Coronavirus : L’état de la pandémie en Afrique au 30 avril
Cameroun: la lutte contre le coronavirus ravive la guerre des chefs
Vers une pénurie d'oxygène dans les pays pauvres
Tunisie: le confinement prolongé de 15 jours malgré des manifestations
Madagascar : Premier décès lié au Covid-19
Le soutien au développement de la jeunesse africaine sur la table du Conseil de sécurité de l'ONU
Kenya: les élèves et le système éducatif paient le prix fort face au Covid
COVID-19 : un groupe de travail de la FIFA suggère des recommandations pour résister au choc de la p...
Coronavirus : Donald Trump promet un soutien à Cyril Ramaphosa
Coronavirus: une employée de l'ONU parmi les 4 cas au Sénégal, une première mondiale
Sénégal : L'ex-président tchadien Hissène Habré se voit accorder une sortie de prison de 60 jours en...
Résolution sur le racisme à l’ONU : la demande africaine a peu de chance d’aboutir
ONU/ Conseil de Sécurité : Macky Sall fait d’une meilleure représentativité de l’Afrique une « urgen...
Covid-19 : l'Afrique du Sud ordonne le confinement, le Sénégal et la Côte d'Ivoire annoncent un cou...
Pour gagner du respect, l’Afrique doit lutter contre le Covid-19 avec ses propres forces

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés