Report de la COP26 : l’ONU rappelle que la science sur le climat n’a pas changé, il faut continuer les efforts

report de la COP26

New York (© 2020 Afriquinfos) – Report de la COP26 – Alors que la Conférence des Nations Unies sur le climat prévue en novembre à Glasgow (Royaume-Uni), la COP26, a été reportée à 2021 en raison de la pandémie de Covid-19, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a jugé nécessaire de continuer les efforts pour lutter contre le changement climatique, rappelant que la science sur le climat n’a pas changé.

Le chef de l’ONU a apporté son soutien à la décision du Royaume-Uni et du Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC) de retarder la COP26.

Report de la COP26 : le porte-parole de l’ONU s’exprime

« Alors que des centaines de milliers de personnes tombent gravement malades et que beaucoup meurent du Covid-19, la nécessité de supprimer le virus et de sauver des vies est notre priorité absolue », a noté son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée mercredi soir.

Le Secrétaire général estime que « nous devons poursuivre nos efforts pour accroître l’ambition et l’action contre le changement climatique », a-t-il ajouté. « La science du climat n’a pas changé, les émissions de gaz à effet de serre sont aujourd’hui à un niveau record et les impacts se multiplient et aggraveront les défis socio-économiques que cette crise va intensifier ».

La crise du COVID-19 renforce l’importance de la science

Selon le chef de l’ONU, la crise du Covid-19 renforce l’importance de la science et des preuves pour éclairer les politiques et les décisions gouvernementales.

« La science montre clairement que le comportement humain modifie la capacité de régulation du système terrestre, avec un impact sur la vie et les moyens de subsistance, allant de notre santé à notre économie mondiale. Cette crise humaine dramatique est également un exemple de la vulnérabilité des pays, des sociétés et des économies aux menaces existentielles », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric.

« Les pays doivent travailler pour protéger la santé des personnes et la planète n’a jamais été aussi menacée. La solidarité et une plus grande ambition sont plus que jamais nécessaires pour passer à une économie durable et résiliente à faible émission de carbone qui limite le réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius », a-t-il ajouté.

Nous ne pouvons pas oublier que les changements climatiques sont la plus grande menace à laquelle l’humanité est confrontée à long terme – Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la CCNUCC

Une nouvelle date pour la COP26 à Glasgow en 2021 n’a pas encore été fixée. « La reprogrammation de la COP 26 permettra à ce que toutes les parties soient pleinement dédiées aux questions à débattre lors de cette conférence vitale et de disposer de plus de temps pour les préparatifs nécessaires », a expliqué la CCNUCC dans un communiqué de presse publié jeudi.

« Le Covid-19 est la menace la plus urgente à laquelle l’humanité est confrontée aujourd’hui, mais nous ne pouvons pas oublier que les changements climatiques sont la plus grande menace à laquelle l’humanité est confrontée à long terme », a déclaré Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la CCNUCC.

« Bientôt, les économies vont redémarrer. Ce sera une opportunité pour les pays de mieux se redresser, d’inclure les plus vulnérables dans ces plans et de façonner l’économie du 21e siècle de manière propre, verte, saine, juste, sûre et plus résiliente », a-t-elle ajouté. « En attendant, nous continuons à soutenir et à exhorter les pays à renforcer considérablement leurs ambitions en matière de climat, conformément à l’Accord de Paris ».

Ne ratez pas de nouvelles sur l’ONU et le COVID-19

Covid-19 : Les États ne doivent pas abuser des mesures d’urgence pour restreindre des contestations légitimes (Experts onusiens)

Face à l’épidémie du Coronavirus, le chef de l’ONU appelle à ne pas céder à la panique

Coronavirus: une employée de l’ONU parmi les 4 cas au Sénégal, une première mondiale

Ces articles devraient vous intéresser :

Croissance négative du revenu par habitant dans plus de 170 pays en 2020 (FMI)
Coronavirus en Afrique : le nombre de décès dépasse 117 alors que les cas confirmés grimpent à 3.924
Coronavirus : l’Afrique se barricade à son tour
AG de l’ONU 2019 : Les peuples veulent des solutions, des engagements et des actes (A. Guterres)
L'état de la pandémie en Afrique au 13 juillet
L'aide extérieure sera essentielle pour soutenir l'Afrique contre le Covid-19 (FMI)
Le Tchad «nettoyé» de Boko Haram, selon le président Idriss Déby Itno 
Transport aérien : les pertes mondiales dues au Coronavirus montent à 252 milliards de dollars
Covid-19 : L’ONU craint une montée de contaminations en Ethiopie en provenance d’Arabie
Les 55è Assemblée annuelle de la BAD reportées en Août (Akiwumi Adesina)
Covid-19 : les 36 bénéficiaires de la suspension de la dette africaine s'entre-déchirent
Les Etats membres de l’OMS valident une résolution contre le Covid-19
Le Burundi ordonne l'expulsion du représentant de l'OMS
La Chine appelle davantage de soutien international à la lutte de l'Afrique contre le COVID-19
Coronavirus: accord de principe du FMI sur une aide de 221 millions de dollars au Sénégal
L'Afrique du Nord face à la crise Covid : les deux scénarios économiques de la BAD
Cameroun: la lutte contre le coronavirus ravive la guerre des chefs
L’UA et l’ONU travaillent à réduire la pauvreté et la faim en Afrique
RDC : plus de 260 civils ont été tués dans la région de Beni en novembre et en décembre (ONU)
Les leçons du Covid-19 en Afrique selon le premier sondage panafricain Deloitte/Opinionway
John Magufuli toujours en guerre contre les chiffres du Covid-19
Le coronavirus stimule les livraisons à la maison en Afrique
Croisade sénégalaise à l'ONU contre la fraude et l’évasion fiscales qui appauvrissent l'Afrique
Coronavirus: l'Afrique tient bon, mais ne crie pas victoire

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés