La CEEAC se bat pour le développement du concept civil de la FOMAC

 

La FOMAC est formé de plusieurs composantes: militaires, police- gendarmeries, et civiles.

« Vous savez les opérations de maintien de la paix sont multidimensionnels, mais la composante civile se trouve être à ce jour l’une des dernières, sinon la dernière », a dit M. Oyougou en intervenant lors de l’ouverture d’un atelier de trois journées sur l’endossement du concept civil de la FOMAC.

La directrice générale intérimaire de l’Intégration Régionale au ministère burundais de la Coopération Internationale et de la Coopération Internationale, Mme Nadine Muhimpundu, a déclaré qu’il s’agit ici d’intégrer les civils aux autres composantes existantes dans les opérations de soutien de paix (OSC) conformément à la demande de l’Union Africaine (UA) pour la région de l’Afrique Centrale.

Cet atelier est l’une des voies et moyens pour constituer une composante civile capable, efficace et compétitive à d’autres composantes de différentes régions africaines dans le processus de soutien de la paix, a-t-elle déclaré.

     Mme Muhimpundu a fait remarquer que certains pays de l’Afrique Centrale ont connu au cours des dernières années une instabilité politique à grande échelle marquée par des troubles internes.

     Cet état d’instabilité chronique fait ralentir les activités de la CEEAC, a-t-elle déploré.

     C’est le cas aujourd’hui de la République Centrafricaine (RCA), qui reste un défi à relever pour la stabilité et le développement de la Communauté, a-t-elle dit.

     La CEEAC est composé de dix pays : Angola, Burundi, Cameroun, République Démocratique du Congo (RDC), Congo-Brazzaville, Gabon, Guinée Equatoriale, Sao Tomé et Principe, République Centrafricaine et Tchad.

Ces articles devraient vous intéresser :

La CEEAC "prend acte de la création du Conseil national de transition" en RCA
APE : le Cameroun proche de la ratification, sous surveillance accrue de l'Union européenne
Sommet Cedeao-Ceeac : La Déclaration sur la paix et la sécurité adoptée à Lomé
Vers la validation des instruments de coopération et de la stratégie intercommunautaire de sécurité ...
Crise RCA : La solution viendra des Centrafricains
Centrafrique : Démission du chef de l'Etat et du Premier ministre de transition
Golfe de Guinée/Piraterie maritime : Un centre de coordination prévu à Yaoundé
La CEEAC un havre de paix et de prospérité ?
Sommet CEEAC : Les effectifs de la FOMAC insuffisants pour assurer la sécurité en RCA (Deby)
Les questions sécuritaires au cœur d’une rencontre à Lomé entre des experts de la Cedeao et de la Ce...
Le président tchadien réclame plus de sacrifices en faveur de la Centrafrique
La CEDEAO et de la CEEAC vont adopter une déclaration commune sur la sécurité
Accord de partenariat économique : Levée de blocages dans les négociations entre la CEEAC et l'UE
Paix et sécurité : l’ONU salue l’engagement des Etats d’Afrique de l’ouest et centrale à renforcer l...
Congo : Création en juillet d'un Fonds pour l'économie verte en Afrique centrale
Centrafrique : Djotodia au sommet de N'Djamena avec Nguendet et Tiangaye (CNT)
Centrafrique : Michel Djotodia se rendra au sommet de N'Djamena reporté à jeudi
Centrafrique : 100 millions de dollars de la CEEAC pour la MISCA
CEEAC/ Réforme : un sommet extraordinaire prévue le 18 décembre
Congo : Création en juillet d'un fonds pour l'économie verte en Afrique centrale
Sécurité maritime dans le Golfe de Guinée : Validation des instruments juridiques de coopération
La CEEAC condamne une tentative de déstabilisation de la Centrafrique
CEEAC: plaidoyer pour une zone de libre-échange
La MISCA change de chef

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés