Burundi : L’ONU exhorte à une accélération des pourparlers dans la perspective de 2020

Bujumbura (© 2018 Afriquinfos)-L’annonce du retrait de Pierre Nkurunziza dans la course à la présidentielle de 2020 a reçu l’assentiment du Conseil de Sécurité de l’ONU. Néanmoins, ses membres souhaitent qu’un accord soit trouvé entre le pouvoir et l’opposition avant le scrutin de 2020.

La Communauté d’Afrique de l’Est (CAE), conduit des échanges entre le pouvoir burundais et son opposition dans l’optique de la présidentielle de 2020. Si l’annonce de la non-participation à ce scrutin de l’actuel Chef d’Etat, Pierre Nkurunziza est une avancée  notable, les discussions n’iraient pas aussi vite que le souhaiteraient l’ONU. Réunis au sein du Conseil de Sécurité ce mercredi, les Etats membres ont unanimement salué la décision du président burundaiss, mais ont de la même manière, déploré la lenteur des avancées dans le dialogue. La CEA souhaite faire signer un accord aux deux parties avant 2020. Mais selon de nombreux observateurs, le clan présidentiel traîne les pas en rejetant toute discussion avec une frange de l’opposition qu’il qualifie de « hors-la-loi ».

L’ONU appelle à la relance des pourparlers en vue d’en arriver à une entente qui garantirait des élections transparentes, libres et inclusives dans deux ans. Les violences liées à la crise politique qu’a connu le Burundi ces dernières années, ont fait plus d’un millier de morts et des centaines de milliers de déplacés. L’ONU et la CEA gardent un regard attentif sur la situation dans le pays.

S.B.

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés