Coronavirus en Chine : Un changement de calcul conduit à un bilan revu à la hausse

Genève (© 2020 Afriquinfos)-Ce jeudi, les autorités chinoises et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont revu à la hausse le bilan du nouveau coronavirus, à la suite d’un changement du mode de calcul.

« Au cours des dernières 24 heures, la Chine a signalé 1.820 cas de Covid-19 (nom scientifique nouvellement donné au nouveau coronavirus) confirmés en laboratoire, ce qui porte le total à 46.550 cas et 1.368 décès », a déclaré à la presse à Genève, le Dr Michael Ryan, Directeur exécutif chargé de la gestion des situations d’urgence sanitaire à l’OMS. « En outre, la Chine a signalé 13.332 cas de Covid-19 cliniquement confirmés dans la province de Hubei et, fait crucial, nous comprenons que la plupart de ces cas se rapportent à une période remontant au début de l’épidémie », a précisé le Dr. Ryan.

À compter de ce jeudi, ce ne sont plus seulement les personnes testées positives au Covid-19 qui sont considérées comme contaminées. Désormais, tous les patients suspects ayant subi une simple radio pulmonaire pourront être considérés comme des malades « confirmés ».

Selon l’OMS, cette augmentation est, en grande partie, due à un changement dans la manière dont les cas sont « diagnostiqués et signalés ». « En d’autres termes, dans la seule province de Hubei, un professionnel médical qualifié peut désormais classer un cas suspect de Covid-19 comme un cas cliniquement confirmé sur la base d’une imagerie thoracique, plutôt que d’une confirmation en laboratoire », a précisé le Dr Ryan.

Mais l’agence onusienne a tout de même assuré que l’augmentation des cas de nouveau coronavirus en Chine reflétait un changement des méthodes de dépistage et de calcul, et pas une aggravation de l’épidémie. S’il s’agit plutôt « d’un pic significatif dans le nombre de cas signalés en Chine », cela ne représente pas pour autant « un changement significatif de la trajectoire de l’épidémie ».

L’OMS espère que le reste de la mission internationale d’experts arrivera en Chine ce week-end

En dehors de la Chine, il y a eu 447 cas recensés dans 24 autres pays, et deux décès. En plus du premier décès enregisré aux Philippines, une personne est morte du virus au Japon. Si la Chine a changé de méthodologie, dans le reste du monde, l’OMS note qu’une confirmation en laboratoire est encore nécessaire. « « L’OMS continuera de suivre les cas de Covid-19 confirmés en laboratoire et cliniquement dans la province de Hubei », a fait valoir Dr Ryan.

S’agissant de la mission internationale d’experts de l’OMS envoyée en Chine pour étudier l’origine du nouveau coronavirus et ses effets, l’agence onusienne signale que « l’équipe avancée et ses homologues chinois ont maintenant finalisé l’étendue des travaux et la conception de la mission ». Des avancées pour l’équipe dirigée par l’épidémiologiste canadien Bruce Aylward. « Nous espérons que le reste de l’équipe internationale commencera à arriver en Chine au cours du week-end », a ajouté le Directeur exécutif chargé de la gestion des situations d’urgence sanitaire à l’OMS.

20 passagers du navire Westerdam testés négatifs au Covid-19

Par ailleurs, le Directeur général de l’OMS s’est réjoui que le navire de croisière américain, interdit dans cinq ports asiatiques par crainte du coronavirus, ait accosté ce jeudi soir au Cambodge où ses passagers vont enfin pouvoir débarquer. « Je suis si heureux que le bateau de croisière Westerdam avec 2.257 personnes, dont 802 membres d’équipage, soit au port maritime de Sihanoukville, au Cambodge », a dit le Dr Tedros sur son compte Twitter.

Les 1.455 touristes à bord du Westerdam avaient embarqué le 1er février à Hong Kong. Ils devaient ensuite poursuivre leur voyage au Japon. Mais par crainte de l’épidémie, ces passagers ont ainsi erré en mer plus d’une dizaine de jours, notamment du fait que le paquebot s’est vu interdire d’accoster dans l’archipel nippon, aux Philippines, sur l’île américaine de Guam et enfin en Thaïlande.

« Aujourd’hui, je me suis à nouveau entretenu au téléphone avec le ministre de la santé du Cambodge, Mam Bunheng. Il m’a rassuré en me disant que le gouvernement apporte le soutien nécessaire aux passagers », a indiqué le Directeur général de l’OMS.

Selon l’agence onusienne, toutes les personnes présentant de légers symptômes respiratoires ou gastro-intestinaux sont traitées à bord du navire par des médecins. « Le ministère de la santé du Cambodge vient d’annoncer que les 20 passagers du bateau de croisière Westerdam ont été testés négatifs pour le Covid-19. Une très bonne nouvelle. Je remercie encore une fois le ministère et le gouvernement pour leur solidarité et leur humanité », a déclaré plus tard dans l’après-midi, Dr Tedros dans un tweet.

La Représentante de l’OMS au Cambodge, le Dr Li Ailan, et son équipe sont également au port maritime de Sihanoukville, pour aider le gouvernement à s’occuper des passagers. Une façon pour l’agence onusienne de saluer la leçon de « solidarité internationale » dont a fait preuve Phnom Penh. « Je suis profondément reconnaissant au gouvernement, et en particulier au Premier ministre Hun Sen, d’avoir accepté le Westerdam et ses passagers. Il est temps de faire preuve de solidarité, et non de stigmatisation », a conclu Dr Tedros.

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés