Le groupe Huawei défend le développement vert, clé d’une nouvelle valeur

Shenzhen (© 2022 Afriquinfos)- Les opérateurs doivent prioriser l’efficacité énergétique. C’est l’appel lancé par Ryan Ding, président du Carrier Business Group de Huawei lors du lancement de la solution de « développement vert » qui s’est tenu ce 19 juillet 2022 (deuxième jour de la semaine de l’innovation Win-Win-Huawei).

M. Ding a appelé à la mise en place d’un système d’indicateurs standardisé, à l’échelle de l’industrie, pour l’efficacité énergétique.

Selon ce responsable   » L’augmentation des émissions de carbone générées par l’explosion du trafic de données va devenir un problème mondial auquel il faudra s’attaquer dans les cinq à dix prochaines années. L’augmentation de l’efficacité énergétique sera la voie à suivre. »

Des études indiquent que le trafic de données généré par les services numériques devrait être multiplié par 13 par rapport à 2020 d’ici à 2030. Cela signifie que, si aucune amélioration de l’efficacité énergétique n’est apportée, la consommation d’énergie et les émissions de carbone du secteur des TIC seront multipliées par 2,3. Selon l’UIT, le secteur des TIC devra réduire ses émissions de carbone d’au moins 45 % d’ici à 2030 pour atteindre l’objectif de l’Accord de Paris de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

« Nous sommes aujourd’hui confrontés à un défi sans précédent : Comme de plus en plus d’industries se numérisent, la demande de données va fortement augmenter, ce qui entraînera une flambée de la consommation d’énergie. Dans le même temps, le monde entier s’efforce de lutter contre le changement climatique, et le secteur des TIC doit de toute urgence atteindre le pic de carbone et la neutralité carbone.« , a déclaré M.Ding

L’amélioration de l’efficacité énergétique profitera aux opérateurs de trois manières notamment par la  mise à niveau des sites et la réduction de la puissance du réseau leur permettront de réaliser des économies en termes d’OPEX,  ensuite par l’amélioration de l’efficacité énergétique qui favorisera la migration des utilisateurs 2G et 3G vers les services 4G et 5G. Et pour terminer les efforts des opérateurs pour réduire l’empreinte carbone auront un impact positif sur l’environnement, ce qui les aidera à mieux assumer leurs responsabilités sociales.

Pour aider les opérateurs à atteindre ces objectifs, Huawei a proposé une solution de développement vert à trois niveaux : sites verts, réseaux verts et opérations vertes. Ces solutions ont été déjà déployées pour des opérateurs dans plus de 100 pays.

Huawei et ses partenaires travaillent déjà pour augmenter leur « empreinte carbone » en donnant aux industries à forte intensité de carbone les moyens d’accroître leur efficacité énergétique grâce aux solutions TIC. La réduction des émissions qu’ils permettent peut être 10 fois supérieure à leurs propres émissions. De nombreux exemples de réussite ont déjà été observés dans des secteurs clés à forte intensité de carbone tels que les ports, les mines de charbon et l’acier.

M. Ding a appelé à la mise en place d’un système d’indicateurs unifié à l’échelle du secteur, qui permettrait de mesurer l’efficacité énergétique et qui servirait de guide pour le développement écologique du secteur des TIC dans son ensemble.

« Huawei est prêt à travailler avec les opérateurs et à créer une nouvelle valeur grâce aux TIC vertes.« , a conclu M. Ding. Le système d’indicateurs d’efficacité énergétique NCI proposé par Huawei a été approuvé par le SG5 de l’UIT-T et fait actuellement l’objet d’une consultation publique.

La semaine de l’innovation Win-Win-Huawei se tient du 18 au 21 juillet à Shenzhen, en Chine.

Vignikpo Akpéné

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés