Le commerce intra-africain pourrait subir une augmentation de 15 % grâce à la mise en œuvre de la zone de libre-échange africaine

Addis-Abeba (© 2019 Afriquinfos)-La mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale (ZLEC), en Afrique devrait faire augmenter le commerce intra-africain de 15 %, a déclaré samedi la Banque africaine de développement (BAD) en marge du 32ème sommet de l’Union Africaine (UA) qui se tient à Addis-Abeba.

Hanan Morsy, le directeur du département de la politique macroénomique de la BAD a affirmé que la mise en œuvre de la ZLEC devrait se traduire par un gain net de 2,8 milliards de dollars américains de revenu réel pour les Africains.

Les pays africains peuvent contribuer à la mise en œuvre de la ZLEC en adoptant des législations nationales qui éliminent les droits de douane bilatéraux, en levant les obstacles non commerciaux pesant sur les biens et les services, en ouvrant leurs espaces aériens aux compagnies aériennes africaines et en autorisant la libre circulation des personnes au-delà des frontières.

Mais pour que la ZLEC entre en vigueur, il faut nécessairement 22 ratifications d‘après l’Union africaine. Ceci contribuera à établir la plus grande zone de libre-échange créée dans le monde au cours de ces dernières années.

Innocente Nice

Ces articles devraient vous intéresser :

Les banques du Maroc, du Nigeria et du Kenya parmi les nominés du Trophées d'African Banker 2018
Mary Robinson dirigera l'enquête indépendante sur le président de la BAD
La Banque africaine de développement présente l’édition 2018 des Perspectives économiques en Afrique
Économie Africaine : la production du café en Afrique en régression
Attijariwafa bank et BMCE Bank of Africa élues « banques de l’année »
La Banque africaine de développement et la FAO unissent leurs efforts et s’engagent à éradiquer la f...
Transparence fiscale en Afrique en 2019 : les mauvais et bons élèves selon la BAD
Banques et Dettes : la Boad va rembourser Plus de 12 milliards FCFA de dettes mars 2018
Accusations de prévarication à la BAD : Obasanjo mobilise 10 présidents au secours d’Adesina
Le Maroc reste le premier client la Banque africaine de développement
Le Conseil des Gouverneurs du Groupe de la BAD au secours d'Adesina et se justifie
La Banque mondiale insiste sur la place cardinale de l'orthodoxie financière
La BAD appelle les États-Unis à soutenir l’agriculture africaine
La Banque africaine de développement classée au 4e rang des entreprises les plus attractives en Afri...
Augmentation de son capital de 115 milliards d’USD: Comment la BAD compte mettre cette manne au serv...
Les banques d’Afrique de l’Est dominent les Trophées African Banker 2018
La Banque africaine de développement envisage créer 25 millions d'emplois pour les jeunes
Accusations de prévarication : la BAD temporise malgré l'appel de Washington
Africa CEO Forum 2018: NSIA et Sanlam arrachent le prix de la meilleure Société africaine de l'année
Le soutien de la BAD et de l’Union Africaine au Sommet mondial du Genre
BAD : Adesina disculpé, l'opposition entre membres africains et occidentaux reste de mise à un mois ...
COP25 : un Guide intégrant toutes les initiatives mondiales de développement ciblant l’Afrique dévoi...
BAD: Les accusateurs d’Adesina ne désarment pas et réclament une enquête indépendante
La Banque Africaine de Développement et MasterCard étendent l'Inclusion Financière en Afrique

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés