Accueil Culture Personnalités Médias et deuil: La presse francophone à jamais orpheline d’un de ses monuments, Jean-Karim Fall!

Médias et deuil: La presse francophone à jamais orpheline d’un de ses monuments, Jean-Karim Fall!

Médias et deuil: La presse francophone à jamais orpheline d’un de ses monuments, Jean-Karim Fall!

PARIS (© Afriquinfos 2017) – A 59 ans, alors qu’il couvrait le sommet du G7 en Italie, Jean-Karim Fall (JKF) est décédé ce 26 mai 2017. Stupeur dans la presse internationale, et tout particulièrement dans la presse francophone.

 

JKF (Jean-Karim Fall) est rentré à RFI (Radio France Internationale) au début des années 80, très précisément en 1984. Il y passera 28 bonnes années, en travaillant ardemment pour restituer autant que possible, avec la plus grande objectivité, l’information sur l’Afrique! Il a été reporter, envoyé spécial, avant d’exercer pendant 10 ans le poste de Rédacteur en Chef de la Rédaction Afrique de RFI. Depuis 2012, il est passé devant la caméra… sur France 24. En gardant les mêmes convictions professionnelles.

Charismatique par la voix, ses analyses ou commentaires et par son sens du professionnalisme, il fut un vrai connaisseur du continent noir. Il fait partie incontestablement de ceux qui ont modernisé et contribué à élargir la Rédaction Afrique de RFI. Né en 1958 d’un Père sénégalais et d’une mère Française, il était fils d’un diplomate sénégalais. Il a grandi au Niger, à Toulouse en France, avant d’aller se faire former à l’ESJ (Ecole Supérieure de journalisme de Lille), l’une des meilleures en France.

JKF a couvert des situations chaudes dans des pays comme le Liberia, la Côte d’Ivoire, le Togo, l’ex-Zaïre devenue RDC, etc. Très affable, très compréhensif, JKF a formé plusieurs générations de journalistes à RFI et à France 24. Son attachement à ses jeunes confrères lui a valu le surnom de «Père Castor qui raconte une histoire»; une de ses nombreuses anecdotes sur le continent noir, berceau de l’Humanité.

Samir Georges