Le Cap-Vert se souvient de la disparition de Cesaria Evora voici une décennie déjà

Praia (© 2021 Afriquinfos)- Le 17 décembre 2011, l’Afrique perdait l’une de ses voix exceptionnelles, la capverdienne Cesaria Evoria. Pour marquer ce dixième anniversaire de décès en  ce 17 décembre 2021,  la chanteuse est célébrée toute la semaine dans son archipel avec des concerts, des expositions et des conférences.

Dix ans après son décès, la diva de la Morna laisse toujours un grand vide, mais elle a aussi légué un héritage, un savoir-faire qui permet aux artistes du Cap vert de rayonner partout dans le monde.

Le Cesaria Evora Orchestra, ce regroupement d’anciens musiciens et les nouvelles voix du Cap vert est désormais l’emblème de la Diva. Il parcourt le monde depuis cinq années.

Le producteur José Da Silva a passé une grande partie de sa vie sur la route avec Cesária Evora. Jour après jour, il voit l’aura de la chanteuse grandir.

« J’ai construit ma vie autour d’elle et elle est partout. C’est la première fois qu’à Mindelo, on fait ce spectacle. Les gens n’en revenaient pas. Ce que je sens, c’est : ‘Cesaria, elle a fait son boulot. Parce que ce qu’elle laisse, c’est tellement grand que c’est possible d’aller encore plus loin », confie-t-il à RFI.

Au sein de  Cesaria Evora Orchestra, on retrouve Elida Almeida, Prix découvertes RFI en 2015. D’après cette dernière,  Cesária a ouvert la voix. « Avant Cesária, on parlait de la musique du Cap-Vert, c’était plaisant. Ce qui s’est passé, avec la carrière de Cesaria, c’est qu’on dit : « Oui, c’est possible d’avoir une carrière, c’est possible d’être une femme et d’avoir une vie comme celle-là », estime-t-elle.

Avec ces nombreuses voix qui la reprennent, le Cap-Vert porte fièrement l’héritage de la diva à la Voix unique. Dix ans après sa disparition, Cesária Evora semble plus que jamais vivante.  « Oui, elle est très présente. Malheureusement, elle est plus présente maintenant qu’elle est décédée qu’avant. C’est dommage, mais au Cap-Vert, c’est un peu comme ça. Elle est dans la peinture, sur la monnaie, sur des photos, elle est partout ! », Confirme Elida Almeida.

Pour la chanteuse, la grande Cesária est d’autant plus présente depuis qu’elle fait partie du Cesaria Evora Orchestra. « On marche partout ! On a fait plein de concerts et à chaque concert, on sent qu’elle est là. On sent qu’elle est contente, qu’elle est heureuse, et on essaye de faire ce que l’on peut pour continuer cette aventure-là et de montrer la musique du Cap-Vert. »

Cesária Evora disparaissait à Mindelo au Cap-Vert le 17 décembre 2011.

V.A.

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés