Le Bénin, un modèle de pays africain qui veut abolir la peine de mort

Le Bénin, un modèle de pays africain qui veut abolir la peine de mort

Cotonou (© 2019 Afriquinfos) – Le Bénin a totalement aboli la peine de mort et s’engage à être un pays modèle pour les autres pays d’Afrique subsaharienne en la matière, c’est ce qu’indique le rapport 2018 d’Amnesty international section Bénin présenté à Cotonou ce mercredi 10 avril 2019.

Selon Fidèle Kikan, directeur d’Amnesty international Bénin, les chiffres de l’année 2018 font état d’une baisse de 31% contrairement à l’année 2017 où le taux était encore plus élevé. Par rapport aux condamnations à mort, Amnesty international estime qu’il n’y a pas une avancée notable à ce niveau en 2018. Le rapport reste constant faisant état de  2500 peines en 2018.

Sur le continent, le Bénin semble être le modèle en matière de l’abolition de la peine de mort selon le rapport. Par ailleurs, le document note un recul considérable de la peine de mort dans le monde. Il s’agit selon les membres d’Amnesty international Bénin d’un grand pas vers l’abolition totale de la peine de mort dans le monde.

Le directeur d’Amnesty international Bénin s’est réjoui du cas du Bénin. «C’est une fierté parce que le rapport arrive dans un contexte où le Bénin a totalement aboli la peine de mort et a pris la résolution, au 7è congrès mondial contre la peine de mort, de pouvoir être un pays leader et influenceur des autres pays d’Afrique subsaharienne…», a-t-il fait savoir.

L’engagement du Bénin pour l’abolition de la peine de mort est « irréversible », a fait savoir le ministre béninois de la justice, Sévérin Quenum.

Le Bénin est non seulement parmi les pays abolitionnistes mais aussi parmi les premiers en Afrique à avoir définitivement tourné le dos à cette forme légale de barbarie humaine », a insisté le ministre.

Ce rapport 2018 place le Bénin en position de modèle en Afrique voire dans le monde, même s’il reste beaucoup de choses à faire en ce sens.

Vignikpo Akpéné

Laisser un commentaire