Maroc/Migration : l’Espagne veut supprimer les barbelés installés entre Ceuta et Melilla

Maroc/Migration : l’Espagne veut supprimer les barbelés installés entre Ceuta et Melilla


Ceuta (© 2019 Afriquinfos)- Le gouvernement espagnol a approuvé en fin de semaine dernière une mesure visant à supprimer les barbelés installés entre Ceuta et Melilla, les deux enclaves ibériques au Maroc.  

C’est le vendredi 18 janvier en Conseil de Ministre que les autorités espagnoles ont entériné une demande qui datait de quelques années déjà.        La suppression progressive des barbelés qui séparent les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla et la frontière marocaine. Le passage forcé de centaines de migrants qui escaladent au péril de leurs vies les grillages et les drames qui s’ensuivent ont motivé cette mesure.  

En février 2017, plus de 800 migrants réussissaient à passer la frontière en quatre jours seulement. L’année dernière, le poste de contrôle de l’enclave espagnole a été marqué par un épisode difficile en juillet. Entre 500 et 700 migrants d’origine subsaharienne avaient forcé la frontière. Pour endiguer cette vague d’arrivées, le gouvernement espagnol tout en supprimant de façon progressive les barbelés, va renforcer son système de sécurité. Un budget de 32,7 millions d’euros va être consacré à la modification des infrastructures qui marquent la limite de ses territoires. Il prévoit de changer les circuits de caméras, de renforcer les infrastructures de sécurité, la mise en place de systèmes de reconnaissance faciale dans les deux postes frontières des deux villes autonomes, la réforme complète du poste frontalier El Tarajal (Ceuta) et l’installation d’une frontière intelligente à Beni Enzar (Melilla).  

Les migrants clandestins ne gagneront donc pas au change avec l’élimination des barbelés d’autant plus que du côté marocain, les mesures de sécurité ont été également renforcées.

S.B.

Laisser un commentaire