La Tripartie : 26 pays d’Afrique signent un accord de libre échange

 

La Tripartie rassemble la moitié de l’Afrique orientale. Elle vient accroître le processus pouvant aboutir  à ’intégration économique d’une cinquantaine de pays dans différents secteurs. La création de la «Tripartie» a nécessité 5 années de négociations et de discussions. Elle s’étend du Cap en Afrique du Sud, au Caire, en Egypte.

 Le Traité de libre échange Tripartie est le résultat d’une fusion de 3 régions économiques qui n’ont  pas encore chacune de leurs côtés, abouti à leur intégration. Il s’agit notamment du COMESCA (le Marché commun des Etats d’Afrique Australe et de l’Est), l’EAC, (la Communauté d’Afrique de l’Est) et de la SADC (la Communauté de développement d’Afrique Australe).

 Les 26 pays qui forment la Tripartie constituent une population de 625 million d’habitants. Ils disposent d’un PIB global de 900 million d’euros. Les pays signataires de cet accord devraient conclure une hausse de 20 à 30 % de taxes sur les échanges commerciaux des pays membres.

 Le traité de libre échange compte en outre créer les tarifs douaniers préférentiels et l’élimination des barrières non tarifaires. Ce qui devrait d’ailleurs permettre une harmonie  entre les politiques commerciales.

Appui exogène

 Le NEPAD (Nouveau partenariat pour le Développement de l’Afrique) qui préconise la construction de chemins de fer, de routes, et d’autres voies de communication dans le but de faciliter le commerce intra-continental devrait également contribuer au succès de  la Tripartie.

 Les 26 pays membres de la zone de libre échange ratifieront le Traité une année après sa signature.

 Les pays qui pourraient le plus profiter de ce Traité sont l’Ethiopie, l’Afrique du Sud, le Rwanda.   L’Ethiopie est l’un des pays les plus actifs de l’Afrique de l’Est. Ces énormes investissements ont permis à Addis-Abéba d’avoir une forte croissance ces cinq dernières années. Elle espère donc devenir le premier exportateur du sucre, du textile et des chaussures, avec la signature de ce Traité.

 L’Afrique du Sud estime pour sa part que ce Traité entre marchés africains est une opportunité économique. Le libre échange à ses yeux peut favoriser la coopération industrielle. Selon le chef économiste de Nedbank, la signature de cet accord est une «réussite». Au Rwanda, on estime que le libre échange peut favoriser le désenclavement  du pays. D’où l’attente vis-à-vis de la Tripartie.

Innocente Nice

Ces articles devraient vous intéresser :

Le président malien propose le dragage du fleuve Niger envahi par des dunes
COP25 : un Guide intégrant toutes les initiatives mondiales de développement ciblant l’Afrique dévoi...
Présidence de l’Union Africaine : Alpha Condé passe la main à Paul Kagamé
L'Afrique ne veut plus être un réceptacle de l'aide, selon le président sénégalais
Le Nigeria abritera un sommet du NEPAD
UA : La Guinée équatoriale accueillera le prochain sommet en juin-juillet, deux ans après celui de 2...
La sécurité du Sahel au menu des discussions du G7 auxquelles prennent part cinq pays africains
Le Niger sollicite l'appui du Togo pour le poste du directeur général du BIT
Communiqué de presse de la 432e réunion du CPS sur ‘les changements anticonstitutionnels de Gouverne...
Le potentiel du commerce de la pêche au cœur d’un Projet panafricain pour une meilleure nutrition et...
Afrique : Vers la création d’une zone commune de libre échange en Afrique
Tuberculose et Nutrition : la chanteuse sud-africaine nommée Ambassadeur de bonne volonté du NEPAD
UA : Une quarantaine de chefs d'Etat présents au 23e Sommet à Malabo en présence de Ban Ki-moon
Défis de développement en Afrique/Dr Mayaki du NEPAD: «Il ne s’agit pas uniquement de construire des...
Tchad : la malnutrition infantile entraine une perte de 1,2 milliards dollars chaque année
Ibrahim Assane Mayaki honoré à Tokyo pour son engagement à renforcer le partenariat UA-Japon
Tuberculose et Nutrition : la chanteuse sud-africaine nommée Ambassadeur de bonne volonté du NEPAD
La BAD et la CUA signent un accord de don pour les infrastructures d'Afrique
Centrafrique, Soudan du Sud et Egypte au menu du 22e sommet de l'UA à Addis-Abeba
Défis de développement en Afrique/Dr Mayaki du NEPAD: «Il ne s’agit pas uniquement de construire des...
Lutte contre le Covid-19 : l'AUDA-NEPAD met en branle un plan d’action comprenant sept axes priorita...
Un partenariat AUDA-NEPAD / Ecobank pour les petites et moyennes entreprises africaines 
La CEA dispose d’un secrétaire exécutif par intérim
Les plus grands PDG du monde et d'Afrique lancent un réseau d'affaires des infrastructures en marge ...

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés