Sahel : Le G5 a besoin du Tchad pour stabiliser la région

Stabiliser la région tchadienne

Stabiliser la région tchadienne | Dans une déclaration commune, les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel et leur homologue français ont souligné la nécessité de l’envoi rapide d’un bataillon tchadien dans cette zone. Les chefs de la diplomatie des pays du G5 Sahel et la France ont insisté sur le fait que le Tchad doit honorer son engagement en déployant – dès que possible – près de 500 soldats promis en janvier par N’Djamena au G5 Sahel.

Car quatre mois après cet engagement, le bataillon tchadien supplémentaire n’est toujours pas sur le terrain.

En réponse retour, le gouvernement tchadien a à travers la voix de son porte-parole indiqué que son pays reste sur le front mais il demande un meilleur partage de la lutte contre les djihadistes.

Stabiliser la région tchadienne : Événements sanglants au niveau du lac Tchad

« La question va être examinée. Si on a des moyens nous sommes prêts à accompagner. Malheureusement, vous avez constaté qu’au niveau du lac Tchad, les derniers événements ont été sanglants. Nous nous estimons lâchés puisque ce n’est pas seulement le travail du Tchad mais c’est un travail qui doit être fait par tous les pays de la sous-région, avec l’appui de la communauté internationale. Nous n’hésitons pas à défendre les positions africaines. Tout ce qu’on demande, une fois de plus, c’est un accompagnement technique, matériel et en terme de renseignement », estime Oumar Yaya Hissein.

Gilbert Zongo, directeur de cabinet du Secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sidikou, explique que cette demande renouvelée de la force conjointe n’est pas une pression sur le Tchad mais plutôt un respect du calendrier des opérations. Il a en outre ajouté que les soldats promis par N’Djamena n’avaient été que « temporairement » déployés au lac Tchad pour faire face aux djihadistes de Boko Haram.

« C’est l’opération au niveau du lac Tchad qui a retardé le déploiement du bataillon. Donc une fois que l’opération au lac Tchad sera terminée, le bataillon va rejoindre la zone des trois frontières », explique-t-il.

Ce n’est pas la première fois que le Tchad menace de retirer les soldats tchadiens opérant à l’extérieur du territoire tchadien.

Par le passé, Idriss Deby Itno avait engagé des bras de fer avec ses partenaires étrangers faisant de son armée un instrument d’influence dans la région et auprès de ses partenaires internationaux même si ces partenaires dont la France assurent que le Tchad restait engagé dans le G5 Sahel.

Début avril, après une attaque de Boko Haram qui avait coûté la vie à une centaine de soldats tchadiens dans la région du lac Tchad, le président Idriss Déby avait annoncé à ses partenaires que son armée allait cesser de participer à des opérations hors des frontières du pays.

V.A.  

Ne ratez pas de nouvelles sur le Tchad.

Armement : l’Afrique a moins dépensé en 2019

Covid-19: Cuba pas en quête de reconnaissance en envoyant des médecins dans des pays frappés (Diplomate)

L’Etat de la pandémie sur le continent au 17 avril 2020

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Coalition internationale pour le Sahel : Le Maroc veut désormais y jouer un rôle de 1er plan
Boko Haram au Sahel: Hommages aux soldats tués au Tchad
Opération Takuba : la Suède envisage l’envoi de 150 soldats au Sahel
Sahel : l'ONU alerte sur un prochain péril humanitaire majeur
Sahel : en pleine pandémie du Covid-19, risque d’insécurité alimentaire pour 5 millions de personnes
Français tués au Niger: un "suspect arrêté"
Sahel : le coronavirus ne suffit pas à dissuader les migrants
Un sommet décisif pour le G5 Sahel le 30 juin à Nouakchott
Menace terroriste au Sahel : Le Mali et le Burkina Faso répondent au Conseil des droits de l’homme
Sahel : qui sont les hommes forts du Djihad après la mort de Droukdal, l'émir d'AQMI ?
L'engagement français au Sahel à l'épreuve du coup d'Etat au Mali
Les armées du Mali, du Niger et du Burkina accusées d'exactions contre les civils au Sahel
3000 soldats de l’UA au Sahel pour renforcer les force G5 Sahel et Barkhane
Pour gagner du respect, l’Afrique doit lutter contre le Covid-19 avec ses propres forces
Sahel: Paris et ses partenaires tablent sur des "perspectives très encourageantes"
Le Tchad déploie des militaires au Nigeria et au Niger pour lutter contre Boko Haram
Lutte Anti-terrorisme: Les Européens « mal coordonnés » au Sahel, selon un général américain
Sahel: La situation sécuritaire s'améliore, mais profondément fragile, selon Florence Parly
Sahel: 4 premiers cas confirmés de coronavirus parmi les soldats de Barkhane

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés