Les Sankara contre une réinhumation de leur héros panafricain Thomas

Ouagadougou (© 2023 Afriquinfos)- La famille de Thomas Sankara s’oppose à la réinhumation de l’ex-Président burkinabé. C’est le choix du lieu de cette inhumation qui est la pomme de discorde.

Dans un communiqué publié, la junte militaire au pouvoir annonçait l’opération de remise en terre de la dépouille de l’ancien Chef d’ Etat Burkinabè courant ce mois de février. Estimant que la procédure judiciaire est arrivée à son terme avec la condamnation des auteurs et commanditaires de l’assassinat de Thomas Sankara. Cette annonce est en soi une bonne nouvelle sauf que la famille du défunt dirigeant désapprouve le choix du lieu de sa nouvelle inhumation et annonce qu’elle boycottera les cérémonies prévues à cet effet.

Dans un communiqué, elle a fait part de son désaccord sur le choix du Conseil de l’Entente. ‘’Par notre lettre du 27 Janvier 2023, faisant suite aux différentes rencontres initiées autour de l’inhumation des restes du Président Thomas Sankara et ses douze compagnons d’infortune (exhumés sur décision du juge d’instruction du 25 mai 2015), nous disions notre souhait de voir les restes de Thomas Sankara ré-inhumés ailleurs qu’au Conseil de l’Entente. Cela pour des raisons précises que nous avions à maintes reprises, fait observer au Colonel de Garnison Coulibaly Sibiri mandaté pour s’occuper des obsèques. En effet, nous estimions et continuons de penser qu’il est fondamental que soit trouvé un espace qui permette de rassembler et d’apaiser les cœurs, et non de diviser et d’accroître les rancoeurs. Le Conseil de l’Entente pour cela est un lieu de recueillement inadéquat pour toute la charge qu’il recèle’’ écrivent les proches de Thomas Sankara.

Ils poursuivent, ‘’ nous nous sommes plusieurs fois exprimés sur la question en insistant par contre sur la pertinence de la préservation du Conseil de l’Entente comme lieu de mémoire pour reconstituer les faits marquants de cette journée macabre du 15 octobre 1987 aux fins qu’il ne s’efface pas pour les générations actuelles et futures’’.

La famille Sankara souhaite une évolution positive de la situation et font savoir ‘’C’est le moment de souhaiter que la ré-inhumation du Président Thomas Sankara se fasse de façon consensuelle dans le calme, étant donné que nos amis, à travers l’Afrique et le monde nous regardent et se sentent concernés par ces obsèques qui sont un temps fort de notre histoire. Les prises de positions des mandatés de l’organisation des inhumations sont, pour l’heure, susceptibles de semer la confusion et le désarroi au moment où notre pays doit, plus que jamais, rassembler ses enfants.’’

Mais les proches de Thomas Sankara ont déjà annoncé que si le Conseil de l’Entente est maintenu comme lieu de re-inhumation de l’ancien Président, ils ne seront pas de la partie : ‘’ Par ces mots nous prenons l’opinion publique nationale et internationale à témoin que le lieu d’inhumation des restes de Thomas Sankara vient de nous être imposé sans autre forme de discussion consensuelle. Pour ce fait, nous sommes au regret d’informer que nous ne participerons pas à l’organisation des cérémonies et ne serons pas présents aux inhumations.’’

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés