L’Afrique recevra 90 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 en février, selon l’OMS 

Coronavirus / Oms / Covid-19

Nairobi (© 2021 Afriquinfos)- Le continent bénéficiera en ce mois de février de près de 90 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 négociées par le biais du mécanisme COVAX, cette initiative globale menée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Gavi l’Alliance du vaccin et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI). Il s’agira de la plus grande campagne de vaccination de masse en Afrique.

Le déploiement du vaccin AstraZeneca/Oxford AZD1222 dépend encore de l’inscription du vaccin sur la Liste d’utilisation d’urgence (EUL) de l’OMS. L’organisation examine actuellement le vaccin et les résultats de cet examen seront bientôt connus.

L’arrivée des vaccins marquerait une étape décisive dans les efforts du continent noir pour contenir la pandémie, a indiqué Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

« Cela fait trop longtemps que l’Afrique voit les autres régions débuter des campagnes de vaccination contre la COVID-19 de leur côté », a déclaré Mme Moeti dans un communiqué publié à Nairobi. « Ce déploiement prévu est une étape critique dans la perspective de s’assurer que ce continent obtienne un accès équitable aux vaccins. Nous savons que personne ne sera en sécurité tant que tout le monde ne sera pas en sécurité », a-t-elle expliqué.

Le 30 janvier dernier, le COVAX informait les pays africains de la livraison prévue du premier lot de doses de vaccin contre la COVID-19, afin d’ouvrir la voie à la plus grande campagne d’inoculation de masse de l’histoire du continent, selon l’OMS.

Le déploiement du vaccin Oxford/AstraZeneca AZD1222 sera soumis à son inscription sur la liste des autorisations d’utilisation d’urgence de l’OMS ainsi qu’aux conditions des agences réglementaires nationales, une fois qu’il aura franchi les seuils d’efficacité et de sécurité, a précisé Mme Moeti.

La phase initiale va mobiliser 90 millions de doses permettant aux pays africains d’immuniser les 3% de leur population exposés à un risque particulièrement élevé de contamination par le coronavirus, y compris les travailleurs de santé, les personnes âgées et les malades en phase terminale, au cours du premier semestre de cette année.

Selon Mme Moeti, les plans envisagent la vaccination d’au moins 20% de la population africaine en assurant la disponibilité de 600 millions de doses d’ici la fin de l’an 2021.

« Nous appelons les pays africains à augmenter leur préparation et à finaliser leurs plans nationaux de déploiement du vaccin », a exhorté Mme Moeti. « Les procédures réglementaires, les systèmes de chaîne du froid et les plans de distribution doivent être en place pour s’assurer que les vaccins soient expédiés de manière sûre, des points d’entrée jusqu’à leur livraison. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre une seule dose », a-t-elle insisté.

Dans la perspective de compléter les efforts du mécanisme COVAX, l’Union africaine (UA) a acheté 670 millions de doses de vaccin qui seront distribuées sur le continent en 2021 et 2022.

Près de 320.000 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech ont été attribuées à quatre pays africains, à savoir le Cap-Vert, le Rwanda, l’Afrique du Sud et la Tunisie, a encore fait savoir Mme Moeti.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech a déjà reçu l’inscription sur la liste des autorisations d’urgence de l’OMS, et nécessite que les pays soient capables de stocker et de distribuer ces doses à une température de -70 degrés Celsius, a-t-elle dit.

V.A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés