Des dirigeants africains saluent la démocratie brésilienne via la réélection de Lula !

Johannesburg (© 2022 Afriquinfos)- Alors même que le président sortant Jair Bolsonaro  n’a pas encore reconnu sa défaite, plusieurs chefs d’Etats du continent africain ont félicité le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pour sa réélection.

« J’adresse mes chaleureuses félicitations à SEM Luiz Inácio Lula Da Silva, @LulaOficial nouvellement élu Président du Brésil, avec mes meilleurs vœux de réussite », a écrit Macky Sall, le président sénégalais par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine dans un tweet.

« Au nom de la Guinée-Bissau, je présente mes chaleureuses félicitations au président @LulaOficial  pour sa belle victoire aux présidentielles du Brésil, nous œuvrerons pour des relations bilatérales solides et prospères entre la Guinée-Bissau et le Brésil », a également tweeté le président de la Guinée Bissau Umaro Sissoco Embalo.

« C’est une victoire remportée par la persévérance, l’humilité, la foi en la justice et, surtout, c’est une victoire du courage du peuple brésilien pour affronter l’avenir avec lui, vers un pays plus fort et plus juste », a déclaré Le président Filipe Nyusi du Mozambique dans un message sur les médias sociaux.

« Le Mozambique a toujours partagé avec le Brésil les moments les plus remarquables de son histoire, et vice versa, comme des frères qui partagent un chemin dont le destin les guide vers le bien-être et la justice. Ainsi, mes félicitations vont également du peuple mozambicain au peuple brésilien, dans cette nouvelle marche de l’espoir. »

Le président angolais João Lourenço a également félicité le nouveau dirigeant du Brésil lundi, tout en soulignant l’espoir de liens renouvelés et renforcés avec un Brésil désormais dirigé par « Lula« .

L’Afrique du Sud, avec qui le Brésil partage l’appartenance aux BRICS et des liens historiquement étroits, s’est jointe aux vœux des nations africaines du Lusaphone.

« L’Afrique du Sud se réjouit de travailler avec le gouvernement du Brésil sous la direction de M. da Silva », a déclaré le président Cyril Ramaphosa.

Luiz Inacio Lula da Silva a remporté dimanche 30 octobre 2022, l’élection présidentielle brésilienne avec 50,9 % des voix, face au sortant Jair Bolsonaro, selon les résultats officiels du Tribunal supérieur électoral (TSE) du Brésil.

12 ans après avoir quitté le pouvoir, son élection va permettre la reprise des liens avec l’Afrique, au plus bas sous Bolsonaro.

Une nouvelle page d’histoire entre l’Afrique et le Brésil

Devenus quasi inexistants sous Jair Bolsonaro, le retour de Lula devrait permettre le réchauffement des liens Brésil-Afrique. Sur le plan économique d’abord, en 2019, soit un an après l’arrivée au pouvoir du président d’extrême-droite, le commerce entre l’Afrique et le Brésil est tombé à son plus bas niveau. Durant son mandat, le président sortant ne s’est pas déplacé une seule fois sur le continent. Il s’était plutôt tourné vers les pays du Nord.

Contrairement à son prédécesseur, Lula avait ouvert 30 ambassades quand il était en poste entre 2003 et 2011. L’icône de la gauche avait visité 29 pays africains, et cela, sans se cantonner aux seuls pays lusophones : il s’était rendu en Algérie, au Bénin et au Ghana, notamment.

Quelques jours avant sa victoire, Lula déclarait que la priorité de son gouvernement sera de « rétablir la relation avec le continent africain », notamment sur l’écologie.

Lula retrouve ainsi la présidence, qu’il a déjà occupée de 2003 à 2010. Il a été condamné pour corruption en 2017 et 2018, mais a été libéré en 2019 et a vu ces condamnations annulées en 2021. Lorsqu’il était au pouvoir.

Vignikpo Akpéné

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés