Course au vaccin contre la Covid-19: à quand un vaccin Made in Africa ? 

remède

Brazzaville (© 2021 Afriquinfos)- L’Afrique n’est du reste dans la course à l’acquisition de vaccins contre la Covid-19. De nombreux pays ont annoncé pour le premier trimestre de l’année 2021 le démarrage de campagne de vaccination pour leurs populations, notamment celles le plus à risque. Il s’agira évidemment de se le procurer notamment grâce au dispositif Covax mis en place par l’Organisation Mondiale de la Santé, car on est encore bien loin d’un vaccin anti-Covid-19 «Made in Africa».

Dans la quête du vaccin anti-Covid-19 au niveau africain, certains pays vont plus vite que d’autres. C’est ainsi que certains Etats à l’instar du Maroc, de la Guinée en passant par l’Afrique du Sud ont déjà commencé à expérimenter des vaccins-candidats dans la perspective d’une campagne de vaccination de masse. Et qu’ils annoncent tous pour la première moitié de l’année 2021. En effet, face à la résurgence de la maladie, tous les spécialistes s’accordent à le dire: la vaccination sera un passage obligé pour éradiquer la pandémie.

Sauf que pour l’heure, tout le monde ne va pas au même rythme. Si la plupart des Etats africains s’en sont remis au dispositif Covax piloté par l’alliance internationale GAVI et créé par l’OMS en vue de vacciner 20% des personnes les plus vulnérables dans 92 pays à faibles revenus, d’autres Etats négocient directement avec les laboratoires dont les vaccins ont été homologués.

C’est ainsi que le Maroc a commandé 25 millions de doses du vaccin britannique AstraZeneca et 40 millions de doses du vaccin chinois Sinopharm. L’Ouganda a pour sa part opté pour le vaccin AstraZeneca et en a commandé des millions de doses pour ses populations.

2 milliards de doses de vaccins en Afrique

A terme, ce sont plus deux milliards de doses de vaccin qui sont attendues en Afrique. Une première livraison est prévue pour le mois de mars prochain. A en croire les dirigeants des différents pays, le vaccin sera destiné en priorité aux personnes à risques élevés, à savoir les personnes âgées, les personnes avec comorbidités, les agents de santé, les enseignants, le personnel de l’Administration publique et le personnel des forces de défense et de sécurité.

Se pose alors la question de la logistique ainsi que de la conservation des vaccins. De nombreux pays du continent ne sont pas encore prêts à recevoir ces doses tandis que d’autres affirment être en mesure de le faire. Selon un responsable de Médecins Sans Frontières, une quarantaine de pays du continent ont déjà peaufiné leurs plans de préparation et d’introduction de vaccins, et sont en mesures de vacciner leurs populations.

La grande interrogation demeure aussi dans l’accueil que réserveront les populations africaines aux vaccins contre la Covd-19. Les rumeurs et autres fakes news sur les effets secondaires avérés ou pas du vaccin ont déjà fait leur nid sur le continent.

Boniface T.

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés