CAN 2022/Manœuvres des clubs européens : Drogba et la FIFPro en colère

Tests de vaccins anti COVID-19 en Afrique

Abidjan (© 2022 Afriquinfos)- Alors que la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) démarre le 9 janvier prochain, ces dernières semaines ont été rythmées par des tentatives de report voire son annulation par les clubs européens peu enclins à libérer les internationaux africains. Face au maintien de la compétition par la CAF, ces clubs n’ont trouvé mieux que de retenir certains joueurs au détriment de leur sélection. Des pratiques qui ont suscité le courroux de la FIFPro, syndicat des footballeurs africains et d’un de ses membres d’honneur, l’ancienne gloire du football ivoirien Didier Drogba.  

Le titre donné à son communiqué par la FIFPro Afrique ne laisse aucun doute sur son ressenti quant aux manœuvres des clubs européens pour retenir les joueurs africains évoluant en leur sein et convoqués en équipe nationale en vue de la CAN. « Respectez-nous, Respectez l’Afrique », ont titré les dirigeants de la branche africaine du syndicat mondial des footballeurs. D’entrée, la FIF Pro Afrique s’est dite indignée par « certains propos sur la CAN qui témoignent d’un profond manque de respect envers le football africain, consciente des pressions qui continuent à s’exercer sur les joueurs qui préfèrent les taire pour ne pas s’exposer aux foudres de leurs clubs ». Le syndicat des footballeurs africains a tenu « à féliciter et à encourager tous les joueurs sélectionnés qui ont auront la chance et l’honneur de représenter leur pays lors de la plus prestigieuse des compétitions continentales ». Elle a rappelé qu’« Être sélectionné est, en Afrique comme partout ailleurs, un objectif suprême pour chaque footballeur » et en a appelé au « respect dû à chaque footballeur et footballeuse africains quand ils sont appelés à jouer pour leur pays lors d’une compétition internationale majeure.»

C’est en voulant relayer ce communiqué de la FIFPro que Didier Drogba en a profité pour pousser son coup de gueule. La légende africaine de football estime que « ce qui est évident pour certains doit l’être pour tous ! Le respect se doit d’être mutuel, la CAN est, pour nous Africains, l’équivalent du championnat d’Europe, de la Coupe d’Asie et de la Copa America. Il y a encore trop de discriminations, d’inégalités à l’égard de nos compétitions, nos joueurs. Partir représenter son pays est souvent synonyme de sanctions au retour de la compétition. Vivement la CAN au Cameroun avec tous nos talents Africains représentants leurs pays », a lancé l’ancien capitaine des Eléphants sur Twitter. La fête du sport roi en Afrique démarrera belle et bien le 9 janvier prochain.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés