Transfert de fonds dans le monde en 2020: la sévère note de la Banque mondiale à l’Afrique

Transferts de migrants en 2019

Washington (© 2020 Afriquinfos)- En proie à une crise économique en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, l’Afrique doit aussi faire face à une baisse des transferts de fonds en provenance de l’étranger. Pour ne rien arranger, la Banque Mondiale vient d’épingler le continent noir comme étant la région du monde la plus chère s’agissant du tarif moyen de l’envoi de fonds.

Dans un récent rapport, la Banque Mondiale révèle que le tarif moyen pour l’envoi de 200 dollars vers l’Afrique s’établit à 8,5% au troisième trimestre 2020, en léger repli par rapport à l’an dernier (9%), faisant d’elle la région du monde la plus chère.

«Le déploiement de technologies numériques conjugué à la mise en place d’un environnement réglementaire favorisant la concurrence entre opérateurs et à un examen de la réglementation en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme sont indispensables pour faire baisser le coût des transferts de fonds dans la région», recommande la Banque mondiale dans son document.

On le savait déjà, mais l’institution de Bretton Woods nous le confirme, les envois de fonds vers l’Afrique vont drastiquement baisser cette année 2020 et encore en 2021. Ils devraient reculer d’environ 9% en 2020, à 44 milliards de dollars. Toutes les régions du monde sont concernées par ce recul d’envoi de fonds car la pandémie touche autant les pays d’origine que les pays bénéficiaires.

Le rapport de la Banque Mondiale précise qu’ en Europe et en Asie centrale, ce repli sera respectivement 16 et 8%, devant l’Asie de l’Est et le Pacifique (11 et 4%), le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (8% pour les deux années), l’Afrique subsaharienne (9 et 6%), l’Asie du Sud (4 et 11 %) et l’Amérique latine et les Caraïbes (0,2 et 8 %).

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés