Accueil Afrique du Sud Maurice Maurice suspend le recrutement de travailleurs étrangers dans le secteur de la construction

Maurice suspend le recrutement de travailleurs étrangers dans le secteur de la construction

Maurice suspend le recrutement de travailleurs étrangers dans le secteur de la construction

"Nous voulons mauricianiser les ressources humaines dans le secteur de la construction. A partir de ce mercredi 4 septembre, nous gelons les demandes de permis de travail dans ce secteur. Celles faites avant seront considérées selon les normes et directives établies par un comité. Nous n'allons pas accepter d' autres demandes jusqu'au 15 octobre", a déclaré le ministre mauricien du Travail, Shakeel Mohamed, lors d'une conférence de presse.

Il a affirmé que cette mesure devrait s'étendre à d'autres secteurs dans un avenir proche.

Cette mesure fait partie d'un plan stratégique de Maurice visant à réduire dans le secteur de la construction le nombre des travailleurs étrangers, et ce pour permettre à terme une embauche plus importante pour ses ressortissants nationaux. 

Le secteur de la construction à l'île Maurice représente 54.000 personnes avec 6.000 travailleurs étrangers recensés. 

Cette décision a été prise dans le sillage des troubles causés par des ouvriers bangladais d'une usine de textile située dans la banlieue sud de Port-Louis. Ceux-ci avaient manifesté pour protester contre leurs conditions de travail et d'hébergement, et une rémunération jugée "trop faible". 

Une quinzaine d'ouvriers bangladais, arrêtés mercredi par la police mauricienne pour avoir participé aux échauffourées lors de la manifestation, devaient être déportés mercredi soir, alors que 78 autres ont choisi de rentrer dans leur pays, a fait savoir M. Mohamed. 

Il a déclaré que le gouvernement mauricien ne tolérerait aucune transgression et menace à la sécurité publique.

Les ouvriers bangladais de l'usine de textile étaient en grève pour réclamer une amélioration de leurs conditions de travail et d' hébergement. Lundi soir une intervention musclée de la police à l' usine a poussé les Bangladais à manifester mardi. De nouvelles échauffourées ont éclaté dans l'enceinte de l'usine mardi soir.

Les Bangladais forment la majorité des travailleurs étrangers exerçant à Maurice. A la fin de 2012, ils étaient 14.735, dont 7. 669 hommes et 6.706 femmes sur un total de 34.733, selon les chiffres officiels du ministère de l'Emploi.