Rabat invite les pays de la CEDEAO à prendre le leadership dans la lutte contre le terrorisme

Coalition internationale pour le Sahel

Ouagadougou (© 2019 Afriquinfos)- Présent à Ouagadougou lors de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO sur la lutte contre le terrorisme, le Ministre marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, M. Nasser Bourita, s’est notamment exprimé sur la collaboration du royaume avec les pays d’Afrique de l’Ouest en matière de lutte contre le terrorisme et a invité ces derniers à en prendre le leadership.

Représentant le Roi Mohamed VI, une délégation d’officiels marocains conduite par le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, M. Nasser Bourita, a pris une part active à la session extraordinaire de la CEDEAO sur le terrorisme, tenue à Ouagadougou.

M. Bourita a rappelé les « relations exceptionnelles » qui lient le Maroc à l’Afrique de l’Ouest qui expliquaient sa présence à cette rencontre dédiée à la lutte contre le terrorisme. Il a rappelé les diverses contributions du Royaume à cet effet, notamment, dans le domaine militaire avec la formation de militaires issus de cette région et à travers l’envoi d’officiers des Forces Armées Royales (FAR) dans ces pays, à la formation des militaires des pays de la CEDEAO et de la Mauritanie ; dans le domaine économique, l’Action Royale a toujours été orientée vers la lutte contre la précarité et en faveur de projets qui ont un impact social et direct sur la population, a-t-il précisé, estimant que « la lutte contre le terrorisme sous-tend une guerre contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion ». L’Institut Mohammed VI de formation des imams mourchidines et mourchidates participe également à cet effort avec en son sein une centaine d’étudiants issus des pays de la CEDEAO car pour le ministre marocain des Affaires étrangères, on ne peut pas lutter efficacement contre le terrorisme « si on ne s’attaque pas aux idées terroristes et à la radicalisation des esprits ».

Cette présence du Maroc aux côtés des pays d’Afrique de l’Ouest doit être renforcée par une implication plus poussée de ces pays. « C’est à la CEDEAO de prendre en charge ce dossier. C’est à cette organisation sous régionale qu’il incombe d’agir dans son espace, loin des tiraillements, des petits calculs et des intérêts égoïstes », a insisté M.Bourita. Dressant le tableau sécuritaire de la sous-région ouest-africaine, il a indiqué que, les cinq premiers mois de l’année en cours, près de 400 attentats terroristes ont été commis en Afrique de l’Ouest, ajoutant que « Boko Haram » a perpétré, lors de la dernière décennie, 39.000 attentats et déplacé 2 millions de personnes de leurs régions.

Boniface T.

Ces articles devraient vous intéresser :

CEDEAO : un engagement financier de 1400 milliards Fcfa annoncé pour la mise en œuvre du Plan CACAO
Coup d’Etat au Mali : Macky Sall plaide pour un allègement des sanctions de la CEDEAO 
Guinée : Une mission de la Cédéao attendue à Conakry
Manifestation du 19 juin : la CEDEAO joue aux facilitateurs, les Maliens dans l'expectative
Après le report des élections, une mission de la CEDEAO et de l’OIF à Conakry
La commission de la Cedeao et la Suisse signe un partenariat portant sur des investissements dans le...
Vers la création d’une task force permanente de l’UA contre les épidémies ?
La CEDEAO appelle à une approche multipartite pour le développement et la gouvernance d’Internet dan...
Environnement des affaires dans la zone CEDEAO : un fiche d’évaluation désormais en vigueur
Le Maroc valablement représenté au sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la lutte contre le terrori...
Prorogation fermeture des frontières nigérianes : la CEDEAO va à l’information
Washington et la CEDEAO solidaires du Faso après les tueries de Koutougou
Le Maroc bientôt membre de la CEDEAO ?
Guinée/La communauté internationale décidée à mettre la pression sur Condé, la CEDEAO pas prête (Opp...
Guinée: Le différend autour de la nouvelle Constitution se transpose devant la CEDEAO
Guinée-Bissau/ Contentieux électoral : la CEDEAO donne jusqu’au 15 février à la Cour Suprême pour tr...
Crise de la CEDEAO : après George Weah, Kako Nubukpo propose des solutions médianes
La CEDEAO et de la CEEAC vont adopter une déclaration commune sur la sécurité
Ticad 7 : Le président Mahamadou plaide pour une coopération renforcée entre le Japon et les pays de...
La CEDEAO préconise une réouverture synchronisée des frontières début juillet
Guinée Bissau : La CEDEAO valide l’élection d’U. Sissoco, exige un nouveau Gouvernement
Les inquiétudes de la CEDEAO face à la situation qui prévaut en Guinée
Covid-19: Ingrédients de la résilience de la CEDEAO selon le Président Issoufou 
Sommet Cedeao-Ceeac : La Déclaration sur la paix et la sécurité adoptée à Lomé

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés