Maroc/Union Européenne : l’accord agricole entre les deux partenaires en souffrance

On s’attendait à ce que le recours introduit par le Conseil de l’Union européenne au verdict de la Cour européenne de justice annulant la partie sahraouie de l’accord agricole avec le Maroc détende les relations entre Rabat et Bruxelles. Il n’en est rien.

Ce 25 février, le chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane a reçu l’ambassadeur de l’UE à Rabat, Rupert Joy, et lui a fait savoir que le Maroc «a coupé officiellement tout contact avec les institutions européennes», en attendant d’avoir des explications sur le contenu de la décision d’appel des 28. Le Conseil de l’UE a introduit son appel le 19 février mais sans dévoiler les arguments juridiques qu’il a fait valoir. Rabat qui envisageait d’être au maximum lié à l’élaboration de ces arguments, juge que cette démarche est «non transparente».

 «Nous ne voulons pas nous immiscer dans les affaires de la Cour européenne de justice. Nous espérions juste que l’UE, notre partenaire historique, nous donne des garanties solides pour que cet incident ne se reproduise plus dans le futur car la question du Sahara est, pour nous, une question existentielle et non négociable», a clarifié Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement du Royaume chérifien.

Aucune des deux parties n’a  fait de commentaires sur le contenu de cet argumentaire.

Bella Edith

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés