La conférence internationale sur la Libye s’ouvre à Berlin le 19 janvier prochain

New York (© 2020 Afriquinfos)-Les tractations de  la communauté internationale pour trouver une issue au conflit libyen se sont intensifiées mardi. Tout en faisant mention  d’une trêve prolongée de manière « indéfinie » entre les belligérants, Moscou a d’ailleurs annoncé la tenue dimanche d’une conférence internationale à Berlin le dimanche 19 janvier prochain.

Ces négociations ont été menées à Moscou entre les deux chefs rivaux libyens même si l’un d’eux, le maréchal Haftar, a cependant refusé de signer l’accord dans l’immédiat.

Selon Moscou, l’homme fort de l’Est libyen, qui tente sans succès depuis neuf mois de prendre la capitale Tripoli par les armes, a besoin de « deux jours » supplémentaires pour étudier le document et en discuter avec les tribus qui lui sont alliées.Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement reconnu par l’ONU (GNA), l’a lui signé lundi soir.

« Le principal résultat de la réunion a été la conclusion d’un accord de principe entre les belligérants pour maintenir et prolonger indéfiniment la cessation des hostilités », a affirmé le ministère russe de la Défense.

Et le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a assuré poursuivre les « efforts » avec Ankara en vue d’un accord formel.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est fait plus menaçant, prévenant qu’il n’hésiterait pas à « infliger une leçon » au maréchal Haftar si ce dernier reprenait son offensive contre le GNA.

Les rivaux libyens ne se sont pas rencontrés lundi lors des pourparlers à Moscou, mais ont négocié via les ministres russes et turcs de la Défense et des Affaires étrangères.

Une trêve est en vigueur depuis dimanche à la suite d’une initiative le 8 janvier du président russe Vladimir Poutine et de M. Erdogan, mais ses modalités devaient être signées formellement à Moscou.

Ankara soutient M. Sarraj et déploie même pour ce faire des militaires tandis que Moscou, malgré ses dénégations, est soupçonné d’appuyer le maréchal Haftar avec des armes, de l’argent et des mercenaires.

Sur le terrain la tension restait vive. Peu après minuit dimanche, des tirs d’artillerie lourde ont été entendus dans la banlieue sud de la capitale avant qu’un calme relatif revienne.

La conférence de Berlin pour parvenir à une « Libye souveraine »

Pour poursuivre les efforts diplomatiques visant à parvenir à une résolution du conflit, une conférence internationale sur la Libye sera organisée dimanche à Berlin sous l’égide de l’ONU, a confirmé le gouvernement allemand mardi.

Plusieurs pays y seront représentés, dont la Russie, la Turquie, les Etats-Unis, la Chine ou encore l’Italie et la France, mais un doute plane encore sur la participation du maréchal Haftar et de Fayez al-Sarraj, tous deux invités mais dont la présence n’est pas à ce stade confirmée.

Cette rencontre, qui se déroulera à la chancellerie allemande, entre dans le cadre du processus engagé par l’ONU pour parvenir à une « Libye souveraine » et pour soutenir « les efforts de réconciliation à l’intérieur de la Libye » même, a indiqué le gouvernement allemand dans un communiqué.

Elle aura notamment pour objectif d’aider la Libye à « régler ses problèmes sans influences étrangères » et à « réduire les interventions extérieures », décrypte une source proche des discussions.

La Russie comme la Turquie ont des visées économiques en Libye, qui dispose des plus importantes réserves africaines de pétrole.

Xavier-Gilles CARDOZZO

Ces articles devraient vous intéresser :

Libye: le maréchal Hatfar a quitté Moscou sans signer l'accord de cessez-le-feu
Les dirigeants est-africains refusent la candidature du Soudan à l'EAC
Afrique de l'Est : Des députés veulent faire du Swahili une langue officielle de l'EAC
Kenya: trois enseignants tués, un enlevé, dans une attaque des shebab
L'Afrique de l'est pourrait être auto-suffisant en nourriture si les barrières tombent, selon la Ban...
Lancement de la plateforme « 50 Millions de Femmes ont la parole » pour booster l’entrepreneuriat fé...
Le Rwanda favorable pour accueillir les migrants africains captifs en Libye
Tchad: Etat d'urgence dans l'est après des violences intercommunautaires
Afrique de l'Est : Vers l'harmonisation des lois et procédures en matière fiscale et douanière
Afrique du Sud : pour lutter contre les gangs, l'armée se déploie au Cap
L'intégration régionale d'Afrique de l'Est est en marche
Rwanda: Le départ de Louise Mushikiwabo entraine un remaniement ministériel
Ouverture à Bujumbura de la première biennale des Arts de l'Afrique de l'Est
Kenyan : Des milliers de se recueillent devant la dépouille de l'ancien président Daniel arap Moi
Le Tchad déclare un État d’urgence de trois mois dans l’est après des violences intercommunautaires
Afrique : Le Kenya réaffirme l'importance des réformes de sécurité en Afrique de l'est
RDC: reprise des massacres à Béni, au moins 36 civils tués à la machette
Tchad: Une quarantaine de morts dans des violences intercommunautaires
L'Afrique de l'Est va créer un centre d'information régional pour les investissements
La Communauté d'Afrique de l'Est appelé à ratifier le Traité sur le commerce des armes (TCA)
Afrique de l'est : Un mémorandum d'entente sur l'Union Monétaire serait signé en novembre

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés