Alain Juppé dément l’implication de l’Algérie dans l’acheminement de mercenaires en Libye

Lors d'une conférence de presse conjointe animée à la Résidence d'Etat El Mithak à Alger avec le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci, le ministre français a également souligné que lors des entretiens qu'il a eus avec son homologue algérien et avec le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, il a constaté "l'attachement" de l'Algérie et son respect des résolutions de Conseil de sécurité.        

Il a ainsi qualifié les informations sur l'implication de l'Algérie dans le prétendu acheminement de mercenaires en Libye "d'accusation infondée".

Le Conseil national de transition (CNT) libyen avait accusé, à plusieurs reprises, l'Algérie de soutenir le gouvernement du colonel Mouammar Kadhafi, et d'acheminer des mercenaires en Libye voisine.

L'Algérie avait démenti catégoriquement être impliquée dans l'acheminement de mercenaires en Libye.

Par ailleurs, le président algérien Abdelaziz Bouteflika  a reçu jeudi à Alger M. Juppé.

L'audience s'est déroulée à la résidence Djenane El Mufti en présence du ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, et du ministre délégué algérien chargé des Affaires africaines et maghrébines, Abdelkader Messahel.

Du côté français, le directeur Afrique du Nord et Moyen-Orient, Paoli Patrice, et le conseiller au cabinet du ministre des Affaires étrangères, Kassianides Nicolas, ont pris part à cet entretien.

M. Juppé est arrivé mercredi soir à Alger pour une visite de travail de deux jours en Algérie, à l'invitation de son homologue algérien.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés