Covid-19 : Le Maroc va tester le vaccin chinois du laboratoire Sinopharm 

Rabat (© 2020 Afriquinfos)- Troisième Etat d’Afrique le plus touché par la crise de la Covid-19, le Maroc débutera «la semaine prochaine» les essais clinique du vaccin chinois fabriqué par le laboratoire Sinopharm. Près de 600 Marocains se sont déja portés volontaires pour ces essais. Le Royaume vient de bénéficier d’un prêt  de 100 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI). 

 Comme annoncé le 17 août dernier par le ministre marocain de la Santé Khalid Aït Taleb, le Maroc va participer à la phase III des essais cliniques du vaccin chinois contre la Covid-19. Et d’ores et déjà, des centaines de Marocains sont candidats pour l’enrôlement à ces essais «qui débuteront la semaine prochaine». 

Les essais phase III du vaccin de Sinopharm [laboratoire chinois, ndlr] au Maroc commenceront la semaine prochaine. Les essais se dérouleront «dans trois structures hospitalières: les CHU de Rabat et de Casablanca ainsi que l’hôpital militaire de Rabat». Les essais seront supervisés par un Comité d’éthique qui veillera au respect de la loi «relative à la protection des personnes participant aux recherches biomédicales, et dans le respect de la loi relative à la protection des données personnelles. Ce projet signé avec le laboratoire chinois est déjà bouclé sur le plan juridique», renseignent les autorités marocaines. «En cas de succès, les Marocains pourront accéder à ce vaccin, comme c’est la règle dans ces cas-là», assure Rabat. 

 La Chine fait du Maroc l’un des premiers bénéficiaires du vaccin anti-Covid-19 

 Lors d’une conversation téléphonique tenue lundi soir avec le roi du Maroc, Mohammed VI, le président chinois Xi Jinping tout en rappelant que la COVID-19 demeure une pandémie et que les vaccins joueront un rôle-clé dans la victoire de l’Humanité sur le virus, a déclaré que la Chine était prête à promouvoir la coopération avec «le Maroc sur le développement et la production de vaccins contre la COVID-19».

Le chef de l’Etat chinois a rappelé qu’au début de la bataille contre la COVID-19 en Chine, le Maroc avait offert un soutien et une solidarité inestimables à la Chine et pris soin des ressortissants chinois bloqués au Maroc. De même, après l’apparition de la COVID-19 au Maroc, la Chine a activement aidé le royaume en envoyant des fournitures anti-épidémiques, a-t-il ajouté. Le roi Mohammed VI a pour sa part espéré que la coopération bilatérale sur la recherche et le développement, l’achat et la production de vaccins serait renforcée avec Pékin. 

 Le Maroc bénéficiaire d’un prêt  de 100 millions d’euros de la BEI 

 Pour aider le Maroc à faire face aux frais de ce projet de vaccin, la Banque européenne d’investissement (BEI) a accordé lundi un prêt de 100 millions d’euros au Royaume pour renforcer ses capacités sanitaires et hospitalières dans l’objectif de lutter plus efficacement contre la pandémie. L’accord de prêt, signé par le ministre marocain de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, est le premier versement d’un financement total de 200 millions d’euros. 

 Ce prêt s’inscrit dans le cadre du Plan national marocain de réponse à la pandémie de la COVID-19 dont la BEI soutient la mise en œuvre, tout comme la «Team Europe», un programme qui a été créé par l’UE en vue de soutenir les pays partenaires hors de l’Europe dans la lutte contre la pandémie du coronavirus, et les aider à faire face aux corollaires de la pandémie. 

 I. N.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés