Un forum national pour booster la mise en œuvre de la ZLECAf au Nigeria

Lagos (© 2019 Afriquinfos)-  Le géant ouest-africain accueille à compter de ce jeudi 05 décembre et ce, pour deux jours un forum national sur la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Avec pour thème « la mise en œuvre effective de la ZLECAf pour l’industrialisation et le développement économique inclusif », le Nigeria veut à travers un forum national les 05 et 06 décembre, pleinement tirer profit de ce projet phare du continent. Cette rencontre est co-organisée par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), l’Union européenne, l’Association des fabricants du Nigeria (MAN), l’Association nigériane des chambres de commerce, de l’industrie, des mines et de l’agriculture (NACCIMA), collaboration avec la Commission de l’Union africaine (CUA).

Quelque peu réticent à le signer, le  Nigeria a finalement signé l’Accord relatif à la Zlecaf lors du lancement de sa phase opérationnelle, à l’occasion du 12ème Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA) en juillet dernier. L’adhésion de la plus grande économie du continent était primordiale, mais les autorités nigérianes indiquaient déjà vouloir se prévaloir contre la contrebande, le dumping et d’autres risques. L’organisation du présent forum permettra donc à l’Etat fédéral d’échanger avec les différents acteurs sur la mise en œuvre de la Zlecaf et les voies et moyens pour la booster.

La Zlecaf est entrée en vigueur le 30 mai 2019, dans l’objectif de constituer un marché unique pour les biens et services au niveau du continent, basé sur la libre circulation des activités et des investissements. Très attendu, cet espace constitue un marché de 1,2 milliard de personnes et «pèsera» 3000 milliards de dollars, sans aucun droit de douane ni restriction à la frontière, selon les données fournies pas ses concepteurs. Elle vise à stimuler le commerce intra-africain en offrant un accord commercial global et mutuellement bénéfique pour les Etats membres, couvrant le commerce des biens et des services, les investissements, les droits de propriété intellectuelle et la politique en matière de concurrence. La zone supprimera progressivement les droits de douane et fera baisser les barrières tarifaires. Elle aidera à améliorer les infrastructures de qualité déplorable et les postes frontaliers inefficaces.

S.B.