Transition du CFA vers l’ECO: Un Colloque riche d’éminents panélistes ouvert à Lomé le 26 mai

Lomé (© 2021 Afriquinfos)- Elles sont plus de 200 personnalités (dirigeants du monde économique et politique, des universitaires, activistes, etc.) en provenance d’Afrique et de l’Occident qui prennent part aux «Etats généraux de l’Eco», la future monnaie ouest-africaine, à Lomé, la capitale togolaise.

Axé autour du thème «du CFA à l’ECO: quelle monnaie pour quel développement en Afrique de l’ouest ?», ce colloque international de trois jours est un cadre de réflexion sur la transition vers la future monnaie commune ouest-africaine.

A l’ouverture du colloque, Pr Kako Nubukpo, initiateur de la rencontre, a fait remarquer que «la monnaie est l’espace dans lequel se joue le sort de la liberté politique et du destin du développement économique». D’après l’économiste togolais, le CFA, monnaie trop forte, arrimée à l’euro, fonctionne comme une taxe sur les exportations, une subvention sur les importations entrainant une balance commerciale structurellement déficitaire.

La rencontre de Lomé ambitionne de circonscrire les contours de la nouvelle monnaie et voir dans quelle mesure elle crée ou non une séparation avec le franc CFA, dans quelle mesure elle embrasse les 15 États de la CEDEAO et comment va se faire la transition du franc CFA à l’Eco.

Plusieurs thématiques telles que l’économie politique de l’ECO, le Policy mix de la zone Eco et les perspectives de développement de la CEDEAO offriront aux participants et panélistes l’occasion d’un brainstorming sur les réels enjeux monétaires dans l’espace régional.

Les activités vont se dérouler en deux formats : un premier réunissant les économistes avec un modèle économétrique et un second sous forme de panel avec la société civile, les politiques et les faiseurs d’opinion. Au terme du Colloque, il est prévu l’élaboration d’une «Feuille de route à soumettre aux chefs d’État de la CEDEAO» pour la mise en place de la nouvelle monnaie.

La mission assignée à l’ECO

Décidée le 21 décembre 2019 à Abidjan par les présidents français et ivoirien, Emmanuel Macron et Alassane Ouattara, l’ECO est prévue pour remplacer à terme le franc CFA dans les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, pour devenir plus tard la monnaie unique des 15 pays de la CEDEAO. Cependant, une question suscite tout un débat : Comment doit se faire la transition du CFA vers l’ECO? C’est à cette tâche que s’attèlent politiques, universitaires, acteurs de la société civile, de la finance à Lomé.

Les «Etats généraux de l’ECO» prendront fin ce vendredi 28, mais le rendez-vous doit se renouveler. Tous les deux ans, se tiendront désormais les «Conversations monétaires de Lomé» pour faire le point notamment sur l’évolution de l’ECO.

Akpene Vignikpo

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés