Top dix des pays attractifs pour l’investissement en Afrique : la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Nigeria y figurent

Johannesburg (© 2020 Afriquinfos)- D’après un rapport de la banque sud-africaine Rand Merchant Bank (RMB), la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Nigeria figurent dans le top 10 des meilleures destinations pour investir en Afrique en 2020. Le Ghana se situe à la sixième place, gagnant 3 places par rapport à 2018, avec des perspectives de croissance solides, une démocratie solides et l’un des environnements d’affaires les plus faciles en Afrique.

Cependant le poids de la dette et la hausse de la dépendance aux produits de base sont des facteurs limitant, observe la banque. Juste après la Côte d’Ivoire, qui progresse aussi de 3 points, avec comme points forts la diversification de son économie, ses taux de croissance élevés, les réformes pro-entreprises, les grands projets d’infrastructures.

Mais du côté pile, RMB estime que si l’environnement des affaires s’améliore, il reste difficile, que la baisse d’exportation reste étroite tandis que le stock de la dette et les tensions politiques latentes continuent de peser sur l’économie.

 « En tant que plus grande économie d’Afrique en termes nominaux, au Nigeria, la possibilité d’investissement ne peut être négligée », observe la banque ajoutant que les ressources et la démographie favorable attirent un fort flux d’IDE. Mais la croissance sera limitée par la faiblesse de l’environnement politique, des infrastructures désastreuses et une forte exposition à la chute des prix mondiaux du pétrole.

En Afrique de l’Ouest, des progrès substantiels ont été réalisés au Sénégal, qui gagne 4 places et se situe au 12ème rang, de même la Guinée avec un gain de 7 places au 26 ème rang ou encore le Niger (+5 au 27 ème rang) ou le Togo (+5 au 35ème rang).

Dans le peloton de tête, les pays d’Afrique du Nord, l’Egypte se situe à la 1ère place avec son très grand marché associé à un secteur commercial sophistiqué, puis le Maroc, qui supplante l’Afrique du Sud, cinquième marché africain où sa réintégration dans l’Union africaine (UA) et son adhésion à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont renforcé son attrait pour l’investissement.

L’Afrique du Sud est pénalisée par des faibles niveaux de croissance, la mauvaise gouvernance des entreprises publiques et le manque de réformes structurelles. Autres pays qui ont significativement reculé, l’Ethiopie (- 5 places au 9ème rang) et la Tanzanie (-8 au 15ème rang). A l’inverse parmi les pays qui ont enregistré les gains les importants, Djibouti, la Guinée et le Mozambique.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés