Togo : Le CST veut une commission d’enquête internationale sur l’incendie de deux grands marchés

C'était à l'occasion d'une conférence de presse au cours de laquelle le CST a fustigé l'interpellation, dans l'enquête ouverte sur ce drame, du leader de l'Organisation pour bâtir dans l'union un Togo solidaire (OBUTS), Agbéyomé Kodjo, peu après la levée de son immunité parlementaire.

Selon le CST, la procédure menée par l'Assemble nationale pour la levée d'immunité de cet ancien président de l'Assemblée nationale et ancien Premier ministre "souffre de nombreuses irrégularités tant sur la forme que sur le fond".

Il souligne que l'immunité de Agbéyomé Kodjo "ne peut être levée qu'après qu'on lui ait signifié les faits à lui reprocher et après qu'il ait été auditionné par une commission créée par l'Assemblée nationale".

Le Collectif a fait état de sa "vive protestation contre cette machination" et a appelé les populations à une "grande marche" samedi.

Il demande la mise en place "sans délai d'une commission d'enquête internationale composée d'experts indépendants pour faire la lumière sur les causes des incendies et situer les responsabilités de ces drames".

Le CST demande également la libération du leader du parti OBUTS et de toutes les personnes arrêtées lors des manifestations des 10, 11 et 12 janvier inscrites dans l'opération de trois jours de marches dénommée "les derniers tours de Jericho" soldée d'échauffourées entre les forces de l'ordre et les manifestants.

Le parti OBUTS est membre du Collectif sauvons le Togo (CST) ayant initié l'opération "les derniers tours de Jericho".

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés