Togo : Le rapport 2011 du Service international pour l’acquisition des applications de biotechnologie agricoles rendu public

Ces assises ont été organisées par l'Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA) en collaboration avec l'ISAAA et le Conseil Ouest Africain pour la Recherche et le Développement Agricole (CORAF/ WECARD).

 Elles ont permis aux participants composés de scientifiques et décideurs, d'échanger sur les différentes questions liées à la technologie.

Les participants ont également partagé les résultats des innovations en biologie agricole puis harmonisé la compréhension des termes biotechnologie agricole et biosécurité et leur implication dans l'agriculture et l'environnement.

  Selon ce rapport, le développement des cultures biotechnologiques dans le monde prend de plus en plus de l'ampleur dans les pays développés et ceux en développement. Ainsi en raison des bénéfices économiques, environnementaux et sociaux qu'apportent les cultures génétiquement modifiée.

 Les superficies occupées par la culture des organismes génétiquement modifiées (OGM) ne cessent d'augmenter dans le monde depuis 1996. Le rapport indique également que le cumul des superficies totales cultivées de 1996 à 2011 se chiffre à 1,25 milliards d'hectares répartis dans 29 pays dans le monde.

Le rapport conclut qu'il s'agit d'une nouvelle technologie qui se montre efficace et durable et qui peut être testée dans le cadre de tout programme de développement agricole.

 La biotechnologie est toute technologie qui utilise un organisme ou une partie de celui-ci pour faire ou modifier des produits, améliorer des plantes ou des animaux ou pour développer des micro-organismes. Ces cultures biotechnologiques concernent essentiellement les cultures vivrières notamment le maïs, le soja, le colza, la tomate et le riz et non vivrières comme le coton, la luzerne et les fleurs.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés