Après le Ghana en 2018, la 3ème étape du Tour du Faso est passée le Togo

Dapaong (© 2019 Afriquinfos)Démarrée le 25 octobre dernier, la 32ème édition du Togo s’est à nouveau faite la vitrine de l’intégration africaine. La 3ème étape couru ce dimanche est passé par le Nord du Togo à Dapaong notamment. Une étape remportée par le Rwandais Moise Mugisha.

Le Togo participe à la célébration du Centenaire de la création de la Haute-Volta actuelle Burkina Faso. C’est en effet sous son sceau qu’est placé la 32ème édition du Tour International du Faso. Après les deux premières étapes à Ouagadougou puis entre Nagréongo-Tenkodogo, c’est à Dapaong, ville du Nord Togo que les coureurs de l’édition 2019 du Togo, ont mis le cap. En territoire togolais, ce sont les Rwandais qui se montreront les plus habiles. Grace à des attaques savamment menées, ils permettent à Moise Mugisha d’avoir 1 minute 15 secondes d’avance sur le peloton. Il conservera cet écart pour remporter la 3e étape. Après avoir remporté la victoire au Ghana, l’année dernière, le Burkina prend la 2e place grâce à Bachirou Nikièma et forme avec l’Angolais Dario Manuel Antonio le podium. Ce lundi 28 octobre, le peloton va attaquer la 4e étape entre Bittou- Koupéla longue de 101,1km.  

Quelque 90 coureurs de 15 équipes provenant de 13 pays participent à la 32ème édition du Tour cycliste international du Faso prévu du 25 octobre au 2 novembre 2019, selon les organisateurs. Les 15 équipes participantes, représentant l’Algérie, l’Angola, le Rwanda, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, le Mali, le Ghana, la Belgique, la Hollande, l’Allemagne, la Suisse, et le Burkina Faso (3 équipes). Au total, 10 étapes seront parcourues par le peloton sur une distance de 2270 km. Le Burkinabè Mathias Sorgho, vainqueur de l’édition 2018, tentera de conserver son maillot Jaune.

Boniface T.