Togo : violentes échauffourées après l’interpellation d’un leader religieux  par les forces de l’ordre

Lomé (© Afriquinfos 2017)- Hier lundi tard dans la nuit, des manifestants en colère ont saccagé et incendié plusieurs des bâtiments publics suite à l’arrestation d’un imam  à  Sokodé, une ville située au Nord du pays.

L’imam, Alpha Alassane Mollah aurait été enlevé selon les habitants de la ville de Sokodé par des « hommes armés arrivés à bord de 5 pick-up», des « militaires et gendarmes qui se sont introduits par la force dans la maison de l’Imam en fracassant la porte d’entrée», apprend-on.

Cette arrestation a suscité la colère des jeunes de la localité qui sont sortis massivement exiger la libération de leur imam dans de brefs délais. Plusieurs bâtiments administratifs et des maisons appartenant à des membres du gouvernement ont été saccagés et brulés par des manifestants en colère. Le mouvement aurait  pris plusieurs autres villes dont Kpalimé, Bafilo, et Lomé où des jeunes ont essuyé des coups de feu des forces de sécurité et de défense. En attendant un bilan officiel, on apprend qu’il y aurait eu des arrestations, plusieurs blessés ainsi que des morts.

L’Imam Alpha Alassane connu pour être très critique envers le pouvoir s’est depuis quelques mois rapproché  de l’homme politique Tikpi Atchadam, chef du Parti National Panafricain (PNP) qui donne des nuits blanches au pouvoir depuis sa marche du 19 août.

L’homme de Dieu serait aussi selon nos informations, l’un des cadres incontournables du PNP à Sokodé et dans plusieurs autres villes de la région Centrale. Ses prêches très suivies mobilisent souvent des milliers de jeunes lors des différentes manifestations organisées par le PNP et d’autres partis de l’opposition.

Boniface.A.

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés